Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

El Watan nous livre les ragots du sérail

 

Le quotidien, qui paraît le vendredi, ne donne pas les noms de ses gorges profondes : « un militaire dissident »,  « le chef d’un parti politique nouvellement créé », « un conseiller à la Présidence » « un militaire en retraite au fait des rouages », un ou plusieurs « militaires », un ex-premier ministre, « un haut responsable » et autres « sources proches de »... Du beau monde.

 

Le sérail semble équitablement représenté. C’est si copieux qu’on a l’impression que le journaliste a été briefé par Tewfik en personne. De toutes les façons, il n’y aura sans doute pas de démenti et les lecteurs devront croire sur parole l’intrépide reporter.

 

Mais, derrière tous ces ragots, incontrôlables mais gardant une allure de vraisemblance, on glisse deux informations circonstanciées qui tendent à discréditer deux importants partis d’opposition. Mais, peut-être est-ce le but du jeu ?

 

1-Sur la participation du FFS aux élections, on lit : « «Cette participation a été négociée sur le tarmac de l’aéroport militaire de Boufarik fin 2011», confie un militaire sans nous révéler la teneur de la négociation ».

 

2-Sur la démission de Saïd Sadi : « Saïd Sadi arrive en fin de mission. «Et on le prépare pour autre chose», précise un militaire. »

 

S. A. 23 mars 2012

Texte intégral : El watan.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article