Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

 

"Electeurs incrédules"

 

 

Les observateurs ne fournissent aucun fait nouveau méritant d’être mentionné dans ce carnet. M. Ouyahia, promet bien la création de 400.000 postes d'emplois par an, mais sans passer au crible le désastre industriel ce qui place la promesse un peu en l’air. Sous le titre « Quand les partis disent la même chose », Souhila Hammadi écrit dans Liberté : « Le logement, le chômage et le pouvoir d’achat sont les thèmes de prédilection du discours électoral. Les candidats à la députation les abordent, néanmoins, sans profondeur et sans réalisme » 

 

M. Saadoune dans son éditorial du Quotidien d’Oran, résume l’état actuel de la campagne électorale : « En réalité, il existe une terrible difficulté pour les partis et les candidats en lice à capter l'attention. Même ceux qui peuvent avoir des idées se heurtent à cette formidable montagne d'incrédulité à l'égard de la politique qui s'est accumulée au fil des ans. Dans le meilleur des cas, il faut admettre que la politique a été ramenée au niveau zéro et qu'il faudra du temps - et des preuves - pour faire renaître de l'intérêt des Algériens. Il sera inutile d'essayer de créer pour ces élections une dramatisation entre «éradicateurs» et «islamistes», elle a très peu de chance de fonctionner ».

 

 

Comme la participation, le boycott n’attire pas les foules.

 

2000 personnes sont venues de… toute la Kabylie à Tizi-Ouzou pour manifester à l’occasion de l’anniversaire du Printemps berbère, à l’appel du Mak du Cneda et du Rcd. Le Cneda avaient appelé à cette manif les étudiants des universités de 8 wilayas.  « La conjoncture a voulu qu’on s’entende sur, au moins, un point : le boycott des élections législatives du 10 mai prochain auquel nous avons appelé», déclare un organisateur du Cneda cité par El Watan. Etaient présents le président du RCD, Mohcine Belabbas, un nombre de députés de ce parti, dont Mme Lila Hadj Arab, Boudiaf, le sénateur Ikherbane et d’anciens cadres du RCD, à l’image de Lounaouci, Boudarène. Etaient présents aussi le président de l’Assemblée populaires de wilaya, Mahfoud Belabbas, son premier vice-président Hadibi et des élus locaux. A quoi s’ajoute la participation d’observateurs européens venus « s’imprégner de l’ambiance de la campagne électorale »

Du beau monde pour des images bien cadrées sur fonds de foule massive dans les télés occidentales, mais avec 2000 personnes pour toute la Kabyle, un jour de congé, de toute évidence la campagne pour le boycott rencontre une indifférence  semblable à celle des appels à la participation.. (El watan)

 

 Les greffiers persistent et signent

 

 

Le ministère de la Justice continue d’observer le mutisme face aux revendications des greffiers. Et des greffières, car le métier s’est fortement féminisé. La presse s’est d’ailleurs fait l’écho de l’agression verbale d’un procureur contre une jeune greffière du tribunal de Yaghmoracen à Oran et qui aurait conduit à une fausse couche. Jeudi dernier, après un sit-in devant la Chancellerie, les fonctionnaires de justice et leur syndicat ont décidé de faire monter la pression : la grève sera poursuivie pendant cinq jours supplémentaires, sans service minimum.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article