Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

D.R

 

 

 

 

 

Par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

En Algérie, les inégalités sociales se creusent. D’un côté les voitures haut de gamme importées massivement, les riches algériens achetant des chateaux en Espagne, des sociétés parisiennes du luxe rivalisant pour s’installer dans nos quartiers chics. Au fil des ans, ces inégalités touchent de plus en plus des domaines vitaux,  l’accès aux soins en premier lieu.

 

 

Mais, le scandale est ailleurs, selon Akli Rezouali, l’éditorialiste d’El Watan.com, qui s’élève contre un excès  entretenu par l’Etat : une baguette de pain au prix « le plus bas de par le monde ». « Seulement sept dinars et cinquante centimes », précise-t-il. Dans cet article intitulé « Mener l’opinion à la baguette » El watan déplore : « Depuis la crise de la dette des années 1990, les cures d’ajustement structurel et les déréglementations des prix qui en ont suivis, seuls le lait et le pain continuent encore à résister ».  La grève légitime des boulangers, pour que le prix de baguette tienne compte du renchérissement des autres frais de production, est une aubaine pour les courants libéraux qui mènent campagne depuis quelques semaines pour l’arrêt du soutien du prix du pain, du lait, de l’eau et de l’électricité.

 

 

Si El Watan était écouté, son journaliste bcbg ne sera plus offusqué d’entrevoir ces manœuvres attablés dans leur gargotte devant un maigre plat, mais piochant sans retenue dans le panier de pain constamment rempli,  cette abondance étant comme le reconnaît d’ailleurs candidement M.Rezouali «  la garantie de pouvoir se sustenter tous les jours avec du pain pas du tout cher ».

 

 

Le droit de manger à sa faim, la plèbe algérienne l’a conquis contre le colonialisme français et aucune vérité économique libérale, néolibérale ou autre  ne viendra à bout de cette conquête.

 

Saoudi Abdelaziz, 22 avril 2013

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article