Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

Ahmad Ezz, le 15 septembre 2011 au tribunal du Caire.

Ahmed  Ezz au tribunal du Caire. AFP Photo/STR  

 

 

 

Ahmad Ezz vient d’être condamné à 37 années de prison et à une amende de 600 millions d’euros pour enrichissement illicite. Dans les années qui ont précédé la Révolution, Ahmad Ezz était la personnalité la plus influente de l’Etat après Suzanne Moubarak, épouse du président et mère de son dauphin Gamal. Quand le soulèvement contre Moubarak a commencé le 25 janvier 2011, les postes-clés du gouvernement étaient occupés par de grands hommes d’affaires tous condamnés aujourd’hui. Alexandre Buccianti un des meilleurs journalistes spécialistes de l’Egypte explique que c’est sous son influence que les Moubarak ont célébré les noces du pouvoir et de l’argent. Ezz doit sa fortune colossale au rachat d’une aciérie étatique en difficulté. C’est cette opération qui lui vaut sa condamnation.

 

Les Frères musulmans ont perdu pratiquement les trois quarts des sièges lors des élections professionnelles parmi les étudiants qui se sont terminées le mercredi dernier. Dans les unions d’étudiants élues dans toutes les universités publiques egyptiennes, les Frères détenaient une majorité écrasante, l’année dernière. Ces résultats sont un indice de la perte de vitesse des Frères Musulmans.

 

Plusieurs milliers de policiers égyptiens ont entamé une série de grèves dans diverses villes du Canal de Suez et du Delta. Ce sont les policiers des brigades anti-émeutes, des conscrits pour la majorité, qui sont le plus en colère. Ce sont eux qui, depuis des semaines, sont confrontés aux manifestants de Port-Saïd sur le Canal de Suez et de Mansourah et Méhalla dans le Delta. Mercredi, ils ont enfermé un général de police durant trois heures dans un camp d’Ismaïlia avant de le relâcher. Ils accusent le ministre de l’Intérieur de les sacrifier. Ils ne veulent plus être l’outil permanent de répression des manifestants.

 

Source : Agences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article