Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

NSA PRISM Les Etats africains réagissent à laffaire PRISM

 

« Nous piratons les systèmes centraux des réseaux - comme d'énormes routeurs internet, en général - qui nous donnent accès aux communications de centaines de milliers d'ordinateurs sans avoir à pirater chacun d'entre eux ».

 

Par AFP, 13 juin 2013

 

Les dernières révélations de l'ex-consultant Edward Snowden sur le vaste programme américain d'espionnage de l'Internet faisaient jeudi la une des grands sites d'information chinois, un journal estimant même que les relations sino-américaines se trouvaient "mises à l'épreuve".

Les portails d'information des géants du Web que sont Sina, Sohu et Tencent affichaient tout en haut de leurs titres d'actualité les fuites sur le programme secret américain de surveillance électronique, en insistant sur le fait que, selon Edward Snowden, les services américains avaient accès aux communications de centaines de milliers d'ordinateurs, parmi lesquels de très nombreux en Chine.

Ces révélations vont "immanquablement ternir l'image de Washington à l'étranger et mettre à l'épreuve les relations entre la Chine et les Etats-Unis », a estimé le journal China Daily. "Pendant des mois, Washington a accusé la Chine d'espionnage informatique, mais il apparaît qu'aux États-Unis la plus grande menace pesant sur le respect de la vie privée et les libertés individuelles est le pouvoir sans contrôle du gouvernement", a commenté Li Haidong, un chercheur sur les États-Unis de l'Université chinoise des affaires étrangères, cité par le quotidien.

Trois jours après avoir revendiqué au grand jour être la "taupe" à l'origine des révélations sur ces programmes secrets, l'ex-consultant de l'Agence nationale de sécurité (NSA), une des principales agences de renseignements des États-Unis, a fourni mercredi plus de détails sur les méthodes d'espionnage américaines. "Nous piratons les systèmes centraux des réseaux - comme d'énormes routeurs internet, en général - qui nous donnent accès aux communications de centaines de milliers d'ordinateurs sans avoir à pirater chacun d'entre eux", a détaillé Snowden dans un entretien accordé à un quotidien de Hong Kong, où il est réfugié depuis le 20 mai.

Parmi les cibles de la NSA, des centaines sont visées depuis 2009 à Hong Kong ou en Chine, a affirmé Edward Snowden, qui dit agir notamment pour dénoncer "l'hypocrisie du gouvernement américain quand il assure qu'il n'espionne pas d'infrastructures civiles, au contraire de ses adversaires".

 

 

Les Etats africains réagissent à l’affaire PRISM

 

11 juin 2013, afriqueitnews.com

 

Suite aux révélations sur le programme PRISM, les réactions de certains gouvernements africains se sont faites entendre.

Le Kenya, qui, d’après le site HumanIPO, était dans le top 10 des pays les plus surveillés,  a réagi via un ancien cadre au Ministre de la Communication. “C’est préoccupant, car ça porte atteinte à la vie privée des personnes. Notre sécurité nationale se penchera sur la question avant de se prononcer.” a déclaré Bitange Ndemo.

La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabosemble ne pas être surprise par l’existence du PRISM:Est-il surprenant de savoir que la NSA aurait eu accès à l’information des utilisateurs d’internet? Nous (le Rwanda), nous pensons que les «secrets» réels de l’État sont mieux traités loin de l’Internet, mais, hélas … il est presque inévitable d’y être de nos jours” a-t-elle déclaré.

Selon le Guardian, George Charamba, attaché de presse du président zimbabwéen, Robert Mugabe, a dit mieux comprendre l’attitude des américains à Genève, lors du Sommet Mondial sur la Société de l’information, qu’ils déclarent avoir été réticents voire “très belliqueux” sur ce sujet.

Le porte-parole pour la campagne de Right2KnowDale McKinley rappelle que “l’Afrique est désormais une zone d’une grande importance stratégique et économique” et qu’il va falloir faire preuve de beaucoup d’intelligence pour la protéger.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article