Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

 

 

« Ils n'ont pas besoin de violer les règles de l'Organisation mondiale du commerce, qui ne sont plus adaptées au monde commercial actuel. Il leur suffit de profiter des failles de cette réglementation »

 

 

 

Par Richard Hiault, 13 juin 2013. Les Echos.fr

 

Plus de 430 mesures ont été mises en place en un an.
Les pays du G8 et du G20 principaux responsables.

 

Les mesures protectionnistes prolifèrent lentement mais sûrement. C'est l'enseignement majeur du rapport annuel de Global Trade Alert établi pour le compte du Centre for Economic Policy Research, un groupe de réflexion libéral européen, publié hier. Un document qui tombe à pic à quelques jours du sommet du G8 de Lough Erne, où les chefs d'Etat devraient une fois de plus rappeler leur engagement à ne pas recourir au protectionnisme.

Sur les douze derniers mois, 431 mesures protectionnistes ont été mises en place. Et 183 autres sont programmées. C'est le pire résultat observé depuis le début de la crise. Aucun pays particulier ne peut être montré du doigt. Tous, exception faite des pays pauvres, ont recours à cette pratique. Les pays du G8 sont ainsi responsables de 30 % des mesures.

Pour ceux du G20, le pourcentage atteint 65 %. La Chine peut déplorer une certaine animosité à son encontre. « Les intérêts chinois subissent le préjudice de près de 1.000 lois protectionnistes prises par leurs partenaires commerciaux depuis 2008 », indique le rapport. Comme le souligne l'auteur du document, Simon Evenett, professeur d'économie à l'université de Saint-Gall, en Suisse, « les gouvernements exploitent tous les filons pour favoriser leurs intérêts domestiques sans provoquer l'ire de leurs partenaires commerciaux. Ils n'ont pas besoin de violer les règles de l'Organisation mondiale du commerce, qui ne sont plus adaptées au monde commercial actuel. Il leur suffit de profiter des failles de cette réglementation ». Sans pour autant croire au déclenchement d'une véritable guerre commerciale dans les mois ou années à venir, Simon Evenett a enjoint les membres du G8 à ne plus se contenter de propos lénifiants sur le sujet mais à prendre des décisions. Comme l'annulation de 37 mesures protectionnistes handicapant les pays les moins développés.

 

Les Echos

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article