Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

« L’Europe entre dans une époque de laideur politique. Nous serons contraints de démentir nos idéaux. »
P. Sloterdijk
« Les Etats qui reposent sur la puissance militaire ou économique ne tenant pas compte d’un leadership par l’éthique sont destinés à s’effondrer. »**
YAN Xuetong
« Que ferons-nous, nous Africains, afin de s’assurer que demain nous appartient ? »
Thabo Mbeki

 

 

Le cri de colère de Mgr Desmond Tutu1 contre l’ordre impitoyable imposé au monde par les dirigeants parmi les plus puissants de la planète et son refus de participer aux côtés de Tony Blair à la conférence sur Discovery Invest Leadership résonne comme un rappel à l’ordre pour les consciences encore endormies. Il vient dénoncer le cynisme qui s’est imposé depuis l’invasion de l’Irak, la guerre contre la Libye, la déstabilisation sanglante de la Syrie et les menaces de guerre contre l’Iran risquent de faire déborder la coupe déjà pleine de griefs contre le mensonge et l’immoralité qui gouvernent le monde. « Au lieu d’admettre le fait que le monde où nous vivons, avec des communications, des transports et des systèmes d’armes de plus en plus sophistiqués, nécessitaient un leadership lui aussi sophistiqué qui aurait pour tâche de réunir la famille mondiale, ceux qui étaient alors les dirigeants des Etats-Unis et du Royaume-Uni ont fabriqué de toutes pièces les raisons de se comporter comme des brutes sur un terrain de jeu et de nous diviser encore plus. Ils nous ont conduits au bord du précipice devant lequel maintenant nous sommes- avec le spectre d’une guerre contre la Syrie et l’Iran devant nous. »


Avant lui, Thabo Mbeki2 avait, avec force, dénoncé le retour des puissances de l’Otan à des pratiques d’agressions néo- coloniales : « Notre désunion et la faiblesse du continent à l’égard de la défense du droit de toute l’Afrique à agir pour garantir notre droit à l’autodétermination ouvre la porte à notre " re-colonisation", notamment dans le contexte de la volonté des puissances occidentales de limiter notre possibilité d’établir une alliance véritablement stratégique en particulier avec la République populaire de Chine ».


L’Afrique accablée de toutes parts semble s’être transformée en une gigantesque cour des miracles où tous les coups seraient permis, toutes les audaces autorisées, toutes les barrières renversées. Après des décennies de pillage et de soutien éhonté aux régimes les plus féroces, voici que les mêmes, qui hier festoyaient à la table des dictateurs, se mettent à redessiner la carte des privilèges et des territoires à leur guise sous des motifs tels que « la protection des civils » la « défense de la démocratie » ou « la protection des minorités ».

 

 

James Bond et la reine

 

A l’ouverture des jeux olympiques de Londres en juillet dernier, le spectacle, retransmis à travers toute la terre, mit en scène la reine escortée de James Bond sautant en parachute au dessus du stade. La cérémonie était autrement plus sympathique que le travail accompli par les agents de sa très gracieuse majesté partout à travers le monde, et plus particulièrement en Syrie aujourd’hui. Le cynisme de cette revendication des performances du « travail de l’ombre » est encore accentué par la mise en place de tout un dispositif législatif qui légalise à tour de bras les opérations « sales ».Et donne, de fait, un permis de tuer et de manipuler des tueurs sur des terrains de plus en plus divers. Les puissances occidentales qui sont confrontées à une crise d’envergure, se sont donné les moyens médiatiques, politiques et juridiques de s’approprier les moyens humains et matériels qui leur manquent, partout où ils se trouvent sur la carte du monde.


A son arrivée au gouvernement, l’actuel ministre de l’intérieur français Manuel Valls, a ordonné la création par la commission des lois de l’Assemblée nationale, d’une « mission d’évaluation du cadre juridique applicable aux services de renseignement ». Une mission dont la création dit-on a un lien avec l’affaire Merrah : « C’est le fonctionnement des services de renseignement et les liens qu’il y a pu y avoir entre ce tueur (Mohammed Merah) et la DCRI ou certains de ses agents qui suscitent des interrogations. » Le souci n’est pas que de transparence ou de reprise en main d’un service fabriqué spécialement par l’équipe de Sarkozy3.


La France s’active, elle aussi, à mettre à niveau global l’arsenal juridique qui donnera les coudées franches à ses interventions sur des terrains où elle active de longue date . Quant aux missions d’information sur cette partie de son action dans le monde, il est peu probable qu’elles voient le jour de sitôt.


Que peuvent alors nos pauvres pays qui n’ont même pas réussi à réglementer les horaires de ramassage des ordures, l’occupation de la voie publique ou les conditions d’accès aux services de l’état ?


Thabo Mbeki a raison de nous le rappeler, nous sommes effectivement trop faibles, trop divisés, trop démunis face à un occident féroce dont la puissance s’est constituée contre nous, mais aussi en partie, à cause de nos tares et de nos insuffisances.


Salima Ghezali, 5 septembre 2012. La Nation.info



Notes


*Ecce homo : Expression latine voulant dire : voici l’homme, attribuée à Ponce-Pilate désignant Jésus sur la croix. L’interventionnisme occidental au nom de la protection des peuples n’est pas sans évoquer le célèbre précédent.
**
Comment la Chine peut battre les Etats-Unis
1- Tony Blair doit être jugé à la Haye pour crime de guerre
2- Thabo Mbeki. «Voici comment nous devons défendre notre souveraineté »
3- Vers une mission d'information sur les services de renseignement

           

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article