Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

31 octobre 2011

  Aqmi de qui. Aqmi c'est Al Qaïda du Maghreb selon ses actionnaires. Une filiale devenue automne du holding d'Al Qaïda. Ceci pour la raison sociale. Reste la raison politique. Qui est Aqmi ? C'est selon.

Chaque pays de la région ou pays tuteur d'un pays de la région utilise cette association terroriste, selon ses besoins. Et le contraire étant aussi vrai : Aqmi utilise chaque pays selon ses besoins. A la fin, cela devient politiquement très amusant. Exemple : le Maroc explique que AQMI a investi le Polisario (avec les trois derniers kidnappings) parce que cela arrange ses ambitions. En Qaïdisant le Polisario, il y a des chances de le voir bombardé, être dissous, devenir infréquentable et donc impossible à soutenir.

Et l'Algérie ? Ici, on Qaïdise les rebelles libyens. Par journaux affidés, on explique que AQMI a été vue pendant le siège de Syrte, que Aqmi est le premier bénéficiaire de la révolution libyenne, que c'est le principal client de la contrebande d'armes dans la région. Cela est un peu vrai mais l'usage fait de cette vérité est autre : terroriser, faire peur aux locaux, criminaliser les révoltes et les révolutions, s'attirer les faveurs de l'Occident pour la fameuse coopération anti-terroriste, se rendre utile dans la région aux yeux des puissances et donc avoir de la vie, de la survie, de la rallonge dans l'existence et éviter le putsch international.

Aqmi permet aussi au Mali de faire commerce de ses alliances dans la région. Aqmi permet d'acheter des armes, d'obtenir des crédits dans le cadre de la global-war et de régler son compte à la menace de la révolution.

Aqmi, c'est utile, ça se vend bien, ça se mange, ça nourrit son homme et son adversaire. Aqmi est aussi le Lawrence El Maghribi (cousin de Lawrence d'Arabie) du Sahel, dit à moitié Us, dit à moitié français, dit un peu anglais.

 Cela reste donc intellectuellement comique : chacun dans cette région pense et dit que AQMI c'est l'autre. Dans la littérature des analyses politiques internationales, on pense que AQMI c'est la CIA qui pense que AQMI c'est le DRS qui pense que AQMI c'est le Makhzen qui pense que AQMI c'est le Polisario pendant qu'on pense que AQMI c'est un peu le CNT ou la DGSE.

Qui est Aqmi, un peu de tout, pour répondre avec précision et banalité. Le Sahel est la nouvelle terre d'Arabie, avec son pétrole, ses espions, ses faux convertis, ses touaregs, ses aventuriers, ses otages, ses déserts qui tuent et bouleversent, ses frontières et ses faux pays qui changent de frontières en une nuit ou avec un coup de feu. On y trouve des mines riches, de l'or, des pauvres, des migrants et des touristes et des complots. Reste que c'est amusant au nord quand on voit à quoi sert désormais El Qaïda tombée dans le domaine public et l'usage domestique des propagandes.

 

Source :  Le Quotidien d’Oran

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article