Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Les récentes émeutes dans plusieurs villes marocaines, dont Marrakech et Taza, avaient pour revendications (entre autres), la baisse des factures d'eau et électricité, que les habitants jugent élevés. D'autres manifestations avaient eu lieu auparavant à Casablanca, Rabat et Tanger pour dénoncer des hausses inexpliquées de ces factures. Tel Quel évoque les émeutes à Marrakech, où première audience est prévue le 7 janvier afin de juger douze manifestants arrêtés lors de ces événements.

 

 

 

Marrakech : Les émeutes de l'eau et de l'électricité

 

 

Marrakech a connu des heures noires les vendredi 28 et samedi 29 décembre 2012. Tout a commencé dans le quartier de Sidi Youssef Ben Ali, où près de 2000 personnes se sont rassemblées pour dénoncer les montants élevés de leurs factures d’eau et d’électricité. La manifestation tourne à l’émeute. En parallèle, des inconnus sabotent des dizaines de compteurs et empêchent les policiers d'accéder au quartier. Jets de pierres, pneus brûlés contre canons à eau... la zone est une véritable aire de combat. Une trentaine de personnes sont arrêtées, selon le ministère de l’Intérieur, et des dizaines de blessés recensés, chez les manifestants comme parmi les forces de l’ordre. Le lendemain, d’autres rassemblements ont eu lieu pour exiger la libération des personnes détenues. L'un de ces rassemblements, organisé par la section locale du Mouvement du 20 février, a été violemment dispersé. Une première audience est prévue le 7 janvier afin de juger douze manifestants arrêtés lors de ces événements.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article