Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 
 
DR
 
 
Le 30 mars 1976, six Arabes israéliens sont tués lors de manifestations contre la confiscation de terrains par Israël. Ce jour deviendra Youm al-Ard. Demain, le Forum Social Mondial de Tunis conclura ses débats en apportant son soutien au peuple pales­tinien à l’occasion de la Journée de la Terre.
Dans les territoires occupés, l’armée et la police israéliennes ont déployé vendredi d’importants renforts en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, en prévision de manifestations samedi pour cette journée, ont annoncé la police et la radio militaire.
"Plusieurs milliers de policiers ont été déployés en renfort à Jérusalem notamment dans la vieille ville pour empêcher des désordres", ainsi que près des principaux barrages sur les routes reliant la Cisjordanie à Jérusalem, a affirmé à l’AFP une porte-parole de la police.
Des manifestations sont prévues dans plusieurs localités arabes israéliennes à l’occasion de la "Journée de la Terre" ("Youm al-Ard", en arabe), qui commémore chaque 30 mars la mort en 1976 de six Arabes israéliens lors de manifestations contre la confiscation de terrains par Israël.
 
Le 19 février 1976, le gouvernement israelien annonçait sa décision de confisquer 25 000 dunums de terre en Galilée. Suite à cette décision, les Arabes d'Israëlrépliquèrent par la grève générale, à l’appel de la Conférence Nationale pour la Défense des Terres Arabes (front constitué en septembre 1975, réunissant des villageois, maires et conseillers municipaux des principaux villages arabes, en Galilée et dans la région du Triangle, la seconde région de peuplement arabe en importance à l'intérieur d'Israël) avec les chefs traditionnels de la communauté druzeet chefs tribaux des bédouins du Néguev.
En dépit des pressions, des menaces et d'une campagne hostile menée par la presse israélienne, la grève eut lieu le 30 mars. La présence de l'armée israélienne transforma la grève en manifestation, puis en révolte. En même temps, les Palestiniens de Cisjordanie et Gaza se mirent en grève, en solidarité avec leurs frères, citoyens d'Israël. Bilan de la journée : 6 morts, une centaine de blessés et des centaines d'arrestations. Cette logique de confiscation des terres a conduit progressivement les Arabes israéliens à se découvrir, comme les autres palestiniens, victimes du même processus de dépossession qui ne se poursuit pas seulement dans les Territoires occupés mais en Israël même, en Galilée et au Neguev[].

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article