Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Les Algériens authentiques vont-ils laisser tuer, sur l’injonction du PDG systémiquement irresponsable de Sonatrach,  un patrimoine naturel national reconnu mondialement. Il ne s’agit pas ici d’un combat « polémique » étroit, mais bien de l’amorce d’une levée de conscience nationale pour mettre un coup d’arrêt à l’abandon -par l’Etat algérien lui-même- de ce qui fait la beauté séculaire de notre pays, comme le rappelle Karim Tedjani.

 

 

DR

 

 

 

 

 

Le communiqué commun Amis de Skikda et Ecologia

 

Un communiqué commun signé par deux associations locales, Les Amis de Skikda et Ecologica, est venu s’immiscer dans le débat déjà assez passionnel que nourrit la vox populi dans la ville de Skikda depuis l’annonce faite par Sonatrach d’implanter un méga-pôle pétrochimique à proximité de la zone humide Guerbès-Sanhaja.

 

Le communiqué, qui exprime au préalable «des réserves légitimes» des deux associations quant au «devenir écologique de la zone humide classée et protégée», propose, à tort ou à raison, d’installer «ce nouvel embryon industriel à la place du complexe pétrochimique CP1K qui est en voie d’être démonté, à moins qu’il ne faille trouver ailleurs, dans le pays, un endroit plus propice qu’à Skikda», lit-on dans ledit communiqué.

 

Les deux associations, Les Amis de Skikda et Ecologica, estiment, dans leur conclusion, qu’elles ne font à travers cet écrit qu’exprimer «les inquiétudes sincères de la population de Skikda et ses environs».

 

 

Source : El Watan.com, 16 mars 2013

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article