Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

map.jpg

 

 

 

Algérie classée en « Risque critique »

 

 

L'ONG Transparency International vient de publier un rapport dont on peut découvrir des éléments sur son site government.defenceindex.org Cette étude porte sur la corruption dans le domaine de la défense et des marchés de défense.

 

L'ONG a passé au crible 82 pays et 129 firmes. Plus des deux tiers des pays étudiés n'ont pas instauré les mesures de nécessaires pour empêcher la corruption dans le secteur militaire, selon le rapport publié ce mardi. Rapport qui comporte un double index puisqu'il classe les pays et les entreprises.

 

Les 82 pays étudiés ont représenté 94% des dépenses militaires dans le monde en 2011, qui se sont montées à 1 600 milliards de dollars (1 200 milliards d'euros). Le coût global de la corruption dans le secteur de la défense est estimé à au moins 20 milliards de dollars par an, souligne Transparency. Sur les 82 pays passés en revue par l'organisme anti-corruption, seuls l'Allemagne et l'Australie ont mis en place des mécanismes efficaces.

 

Dans près de 70% des pays, les contrôles contre la corruption sont médiocres, indique Transparency qui a classé les gouvernements par critères tels que l'importance du contrôle du parlement sur la politique de défense et les normes imposées aux sociétés du secteur.

 

Les pays considérés comme étant à "risques très élevé" de corruption sont notamment l'Afghanistan, l'Iran et l'Arabie saoudite.

 

L’Algérie est classée dans les pays les moins bien classés dits à « risque critique », avec l’Angola, le Cameroun, la république démocratique du Congo, l’Egypte, l’Erythrée, la Libye, la Syrie et le Yemen

 

 

 

Source : lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article