Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Image Temporaire

 

 

 

Dans le Quotidien d’Oran, on peut lire ce matin dans la chronique de Kamel Daoud « On apprend donc que la police algérienne va exposer à Paris, en France, l'expérience algérienne dans la gestion des foules et des manifestations. C'est donc le summum si cette info s'avère exacte: non seulement le régime a réussi à éviter une révolution chez lui, mais maintenant il va faire commerce de cette formidable formule dont il a le brevet «politique». (…) Admirable retournement de situation qui procède de l'essence du miracle ».

 

Cependant, lorsqu’on lit, quelques pages plus loin, dans Le Quotidien d’Oran l’analyse Kharroubi Habib, on est moins porté à s’extasier devant ce miracle, même par dérision. Kharroubi évoque en effet une information faisant état d’une « initiative pour laquelle le président Bouteflika a donné le feu vert ». Il s’agit de créer, en vue de se préparer àréprimer des mouvements de masse prévisibles, « une cellule des opérations de sûreté et de maintien de l'ordre » qui assurera, au ministère de l'Intérieur, la coordination éventuelle des interventions de la Gendarmerie et de la DGSN. Le journaliste précise : « Il est prévu qu'outre cette coordination qui va s'établir entre les corps du maintien de l'ordre, ceux-ci vont voir leurs effectifs étoffés et se voir doter du matériel adéquat pour affronter les mouvements de rue ».


Les observateurs qui ne prennent jamais au mot les déclarations des chefs de la police, en déduiront que notre général, chef de la DGSN, n’est pas allé à Paris, seulememnt pour dispenser l’expérience algérienne de « maintien de l’ordre ». Ce voile informatif sert sans doute à éviter les mauvaises pensées, semblables à celles qu’avaient sucitées, il y a plus de deux ans, les intitiatives d’une certaines dame Alliot Marie en faveur du maintien de l’ordre en Tunisie. L’Algérie, c’est autre chose : c’est la DGSN qui fait bénéficier la place Bauveau de son expertise. Le reste est secondaire, on en parlera pas : stages d’initiation aux « nouvelles techniques » pour les flics algériens et achat des matériels qui vont avec.

 

Synthèse blog, 6 avril 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article