Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

La championne du monde et olympique s’est déclarée prête à mettre toute son expérience au service d’un sport dont elle a tiré sa notoriété.

 

Avec le franc-parler qu’on lui connaît, et cette force de persuasion qui fait l’étoffe des grands champions, Hassiba Boulmerka, icône et  figure emblématique de l’athlétisme féminin algérien, a animé hier à l’auberge de la jeunesse de la cité Filali de Constantine une réunion de coordination visant à jeter les bases d’un plan de relance de l’athlétisme du terroir dont, ne l’oublions pas, elle a été le pur produit sous la direction de son coach de l’époque, Labed Aboud, un homme actuellement à la barre technique du MAC, un club local dont elle est la présidente et la marraine.

 

Double médaillée d’or du 1500 m aux Jeux olympiques de Barcelone et d’Atlanta, respectivement en 1992 et en 1996, et championne du monde à Tokyo dans cette même distance, Hassiba Boulmerka s’est déclarée prête aujourd’hui à mettre toute son expérience au service d’une discipline dont elle a tiré tant de bonnes choses et une notoriété qui dépasse largement nos frontières. Réitérant sa volonté d’apporter sa pierre à l’édifice, elle se dira plus déterminée que jamais à redorer le blason de sa discipline de cœur et tenter de lui redonner la place qu’elle mérite: au sommet de la pyramide des sports individuels. «Le wali de Constantine m’a manifesté, à ce propos, sa volonté de contribuer à cette relance, et ce par différents moyens dont une contribution financière conséquente», ajoutera Hassiba Boulmerka, convaincue, par ailleurs, de la nécessité d’associer toutes les forces vives de l’athlétisme constantinois et notamment, souligne-t-elle, les anciens cadres aujourd’hui hors circuit pour une raison ou une autre.


Elle posera toutefois une condition à ses yeux essentielle, avant de se lancer dans cette opération: «Mettre un terme aux luttes intestines qui dénaturent l’athlétisme constantinois, et tous ensemble retrousser les manches pour espérer concrétiser les ambitions affichées par toutes les parties prenantes.» (…)
 

Ahmed Boussaïd. 19 octobre 2011. El Watan.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article