Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

La grève des cheminots algériens s'étend à l'ensemble du pays

DR

   

 

 

Le conflit au niveau de la Direction regionale de la SNTF est relancé


Alors que les trois syndicats, Infrastructure, Gares et Trains de la région ferroviaire de Constantine attendent les résultats de la commission d'enquête dépêchée par le PDG de la SNTF qui était venu le 25 décembre 2012 à Constantine pour apaiser «les esprits et écouter les doléances du personnel», 11 syndicalistes appartenant aux trois sections ont été traduits en justice par la direction ferroviaire (DRF) de Constantine.

 

Cette dernière a relancé, avec le dépôt d'une plainte en référé, des poursuites à l'encontre des syndicalistes. Le motif évoqué est «d'avoir fermé l'aiguille 43 le 17 décembre dernier, empêchant les trains de sortir» lors de leur journée de protestation. La première audience en référé a eu lieu hier au tribunal de Constantine. C'est le bâtonnier de Constantine Me Lanouar qui s'est chargé de représenter les cheminots. En réponse à l'attaque de la direction régionale, les travailleurs ont tenu hier une réunion pour décider d'une grève ouverte à partir du 12 janvier «afin de répliquer à cette provocation de la direction», a-t-on indiqué.


Les protagonistes insistent pour dire : «Nous attendions depuis plus d'une douzaine de jours la réponse à nos doléances promise par le directeur général lors de son passage à Constantine ; il s'était engagé à travers un audit dont le syndicat fait partie à répondre positivement à nos revendications pour la cessation des harcèlements de la direction contre les travailleurs. La réponse inattendue est venue de la DRF».


Pour rappel, le directeur général qui a fait le déplacement à Constantine a promis d'envoyer une commission d'enquête afin de vérifier le contenu des requêtes déposées par les travailleurs à l'encontre du staff dirigeant régional. Il avait invité les représentants des travailleurs à se réunir avec cette commission et à lui présenter tous les documents prouvant les accusations avancées contre les gestionnaires de la direction régionale ferroviaire de Constantine.


La situation était encore tendue hier et les travailleurs sont désormais décidés à aller jusqu'au bout de leurs revendications, à savoir le changement de tout le personnel de la direction régionale à Constantine. Le mot d'ordre de grève ouverte a été retenu lors de leur réunion d'hier.

 

 

I. T, 9 janvier 2013.  Le Temps d’Algérie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

didou 10/01/2015 21:12

nous cheminots infrastructure de batna tout le monde est écarté .c est le chauffeur qui est devenu chef d établissement