Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Cinq ans sans eau potable. On transmettra.  Inscrits 2010, approuvé par la commission des marchés, les travaux de réaccordement au réseau d’eau potable n’ont toujours pas été lancé au lotissement des 456 logements de la Nouvelle Ville de Constantine. Pourquoi les travaux n’ont-ils pas commencés ? Les habitants ont manifesté au siège de la wilaya où, le wali étant en congé, personne ne leur a répondu. Après leur décision de fermer la route menant vers la Nouvelle-Ville Ali- Mendjeli, les policiers du service d’ordre les ont dirigés vers le chef de la police qui a promis de «transmettre» les revendications à qui de droit.

Elémentaires. Bitumer la piste qui mène au village, raccorder les foyers au réseau d’eau potable, réparer les fuites du réseau d’assainissement : les revendications des habitants du village de Tazekrit dans la commune de Tizi-Gheniff, au sud de Tizi-Ouzou, sont plus qu’élémentaires. Le chef de Daïra étant en «congé», ils ont occupé le siège de cette institution de l’Etat. Des promesses ont été avancées par le secrétaire général de la daïra.

A l’ouest de Dréan, les 1300 familles de la cité Lecotec ne supportent la distribution méprisante d’eau potable : une demi-heure à trois heures du matin ! Et l’eau ne monte même pas aux étages supérieurs. Les habitants décident de suspendre le paiement des quittances de la Seata (Annaba-Al-Tarf) et d’engager des démarches.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article