Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Ramer, est un verbe utilisé généralement pour qualifier un travail assez lent et pénible. Il tire son origine du travail méné par des rameurs des galères qui furent le seul moyen du transport maritime en méditerranée de l’antiquité jusqu’au moyen-âge.

 

Cependant, l’usage de ce mot revient cette fois-ci dans la société à vocation technologique loin des schémas traditionnels, de l’artisanat ou de l’histoire.

 

Il s’agit d’Algérie Télécom, citée de nombreuses fois par les médias où le ministre déclare souvent «des progrès et l’utilisation des technologies nouvelles de communication » au sein de cette entreprise, or la réalité est tout autre.

 

En effet, de nombreux usagers de Sétif soufrent depuis quelques temps des lenteurs de l’affichage des pages web, si l’écran de l’ordinateur n’affiche pas carrément "page introuvable" à la suite des coupures répétées de la connexion internet.

 

Dans le monde, les offres internet ne cessent d’évoluer vers le haut et le très haut débit avec l’usage de la fibre optique où on signale déjà le débit de 100 Mbs. Chez nous, nous ramons encore dans ce fameux débit de 1 Mbs. Les affiches publicitaires indiquant le débit 1 Mbs sont exposées partout dans les agences de cette entreprise dans un état vétuste.

 

A quand le haut débit internet tant promis ? En attendons, ramons !

 

N. Boutebna, 29 février 2012. Sétif-info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article