Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le procureur de la République près le tribunal de Rouiba a requis ce dimanche une peine de 2 ans de prison ferme à l’encontre de cinq manifestants, dont trois militants du FFS. Les mis en cause sont poursuivis pour "attroupement et fermeture de la voie publique".

Ils ont été arrêtés vendredi dernier lors d’une action de protestation observée avec d’autres habitants de leur localité (Sidi Larbi), relevant Khemis-El-Khechna, à 30 km à l’ouest de Boumerdès. Ce matin, de nombreux citoyens de la région et des militants du FFS se sont regroupés devant le tribunal précité pour exprimer leur soutien et leur solidarité avec les inculpés. Certains nous ont confié que ces derniers ont été interpellés lors d’une action de rue décidée par le comité de village pour réclamer l’eau potable et le raccordement de leurs foyers au réseau d’assainissement.

Le réquisitoire du parquet a suscité une vague de colère et d’indignation parmi les villageois et les militants du plus vieux parti d’opposition. Le verdict de cette affaire sera prononcé le 13 du mois en cours.

Ramdane Koubabi, 6 mai 2012. El Watan

 

Commentaire

 djamal3 le 06.05.12 | 13h17

enfin!!!!

C'est la première fois en vingt ans que les militants d'un parti s'impliquent dans la lutte des citoyens pour recouvrer leurs droits légitimes, c'est un sacrifice utile, la suite des évènements nous ... la suite

C'est la première fois en vingt ans que les militants d'un parti s'impliquent dans la lutte des citoyens pour recouvrer leurs droits légitimes, c'est un sacrifice utile, la suite des évènements nous éclairera plus sur les intentions de ce parti de transformer ce procès en procès politique
Procès de la justice sélective et des dirigeants incompétents qui n'ont pas su donner de réponse aux attentes des citoyens qui ne cessent de s'adresser a eux par courrier et par personnes déléguées, mais ces gens poussent toujours a l’extrême en faisant la sourde oreille car sachant que viendra le jour ou la police et la justice se chargeront de leur sale boulot.
La justice devait sanctionner les services des eaux et de la mairie qui n'ont pas fait leur travail et qui sont la cause de cette dérive.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article