Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Les étudiants d’Athènes contre l’austérité

 

Des milliers de personnes défilaient dans le calme jeudi dans le centre d'Athènes pour protester contre les mesures d'austérité, à l'occasion des commémorations de la répression de la révolte étudiante de l'Ecole polytechnique par la junte des colonels, en 1973.
"La junte ne s'est pas terminée en 1973, soulèvement contre le gouvernement UE-FMI !" pouvait-on lire dans le cortège, fort à son démarrage d'environ 5.000 personnes, selon l'AFP

 

Etudiants, militants de gauche et anarchistes ont pris la tête du défilé principal, parti sous haute surveillance policière du quartier de l'Ecole polytechnique pour se rendre jusqu'à l'ambassade américaine en passant par la place Syntagma où se trouve le parlement.
Les traditionnels slogans célébrant le soulèvement étudiant ont pris une coloration très actuelle pour dénoncer "la junte des banques, de l'Union européenne, du FMI", comme le proclamait une banderole dans une allusion directe à la politique d'austérité imposée à la Grèce surendettée par ses créanciers.

 

« Confronter Wall Street aux personnes victimes des injustices « 

 

Un millier de manifestants anti-Wall Street défilaient déjà jeudi matin dans le quartier financier de New York, dans le Sud de Manhattan, sans pouvoir toutefois atteindre la Bourse, protégée par les forces de l'ordre, ont constaté des journalistes de l'AFP. Ils devraient être "des milliers" dans l'après-midi quand ils auront été rejoints par les syndicats, affirment les organisateurs.


Ils ne pouvaient toutefois pas se rendre dans Wall Street, dont l'entrée était filtrée par des policiers vérifiant l'identité des personnes qui souhaitaient s'y rendre.

Une autre partie des manifestants était en revanche toujours bloquée, et plusieurs dizaines de manifestants choisissaient de s'asseoir dans la rue.

Parmi les mots d'ordre de cette journée d'action marquant les deux mois d'existence du mouvement, était évoqué plus ou moins clairement le souhait des manifestants de "fermer Wall Street", selon un des manifestants au départ du défilé. Mercredi, le mouvement avait annoncé son souhait d'aller "confronter Wall Street à des histoires de personnes vivant l'injustice économique".

D'autres manifestations de soutien au mouvement Occupy Wall Street étaient également prévues dans plusieurs autres villes américaines notamment Washington et Chicago.

 AFP, 17 novembre 2011

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article