Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Mali: Cheikh Modibo Diarra, Premier ministre de transition

DR-L’astrophysicien Cheick Modibo Diarra,

Malien et également citoyen américain.

 

 

Principal atout de l’Etat français en faveur de l’intervention étrangère au Nord Mali, le premier ministre Mobido Diarra vient de démissionner.

Le 29 septembre dernier, il avait défendu cette ligne politique interventionniste dans une longue interview au journal Le Monde" réalisée par Christophe Châtelot

 

EXTRAIT

 

« La question n'est pas de savoirqui est pour ou contre une intervention. Chacun dans cette affaire a son opinion. Certains pensent même qu'il faut négocier. Mais avec qui négocier ? Et pourquoi, on ne l'a pas fait jusqu'à présent ?

D'où l'intérêt d'internationaliserla crise avec la résolution de l'ONU. Ce consensus prévaudra. C'est une initiative malienne, ça se passe au Mali, le gouvernement malien a une stratégie en 5 points pour demanderl'aide internationale. Ca fait plus de huit mois que dure la crise et je n'ai pas vu de solution non militaire émerger. En revanche, la situation empire de jour en jour avec les amputations, les flagellations, les viols, les destructions de nos sites au nord. Tout cela s'est passé sans que ceux qui croient à la négociation ne nous montrent le chemin pour ramenerces gens à la raison.

Parler de négociation en ce temps-là en réalité ferait perdreun temps précieux. Chaque jour qui passe, ces terroristes se renforcent, mettent en place des infrastructures de plus en plus sophistiquées qui nous demanderont davantage d'avantage d'efforts pour sortirde la crise. Le temps pour ces négociations est passé. Nous avons utilisés tous les canaux possibles. Nous avons un médiateur désigné par la Cédéao [Blaise Compaoré, le président du Burkina Faso] mais à ce jour nous n'avons pas reçu, de la part des terroristes et des occupants, un seul signal disant " nous voulons négocier ".

Il ne faut pas faired'amalgame. Ce n'est pas un problème entre Maliens mais un problème avec des terroristes, des narcotrafiquants, des preneurs d'otages, des bandits de toutes sortes...Il faut que la communauté internationale se soulève contre tout cela et qu'elle les repousse.

 

Texte intégral

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article