Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Souvenez-vous, il y a moins d’une année, les éboueurs de la commune de Sétif avaient entamé un mouvement de grève pour protester contre leurs conditions de travail pendant dix jours. Cet arrêt de travail avait engendré des tas d’immondices et de déchets qui ont inondés toutes les rues et quartiers de la ville.

Pour calmer les esprits, le président de l’APC s’était engagé pour le règlement tous leurs problèmes socio- professionnels. Depuis, ces agents d’entretien déclarent qu’aucun des engagements faits n’a été respecté. Ils menacent donc de recourir à un nouveau à un mouvement de gréve dans les jours à venir pour faire entendre leurs voix et faire en sorte leurs légitimes revendications aboutissent cette fois-ci.

Ces éboueurs estiment que leurs revenus mensuels de 9000 DA sont insignifiants. Leurs dotations en tenues de travail n’ont pas été renouvelées depuis 4 ans. Ils sont contraints de travailler avec leurs propres vêtements. Ils réclament également la protection sanitaire à travers leurs vaccination contre l’hépatite A au regard des risques encourus.

Bref, cela revient à dire que tout est à recommencer pour garantir ce minimum de droit pour un travail rechigné par tous.

Le bras de fer qui s’annonce dans une conjoncture difficile aura de quoi laisser des traces auprès de ceux qui ne respectent pas la parole donnée.

 

N. Boutebna, 17 mars 2012. Sétif-info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article