Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Ils revendiquent plus de sécurité dans l'exercice de leurs fonctions. Hier, un vaste mouvement de grève des agents de Sonelgaz a été déclenché, suivi d'un rassemblement devant le siège de la direction de distribution Seybouse, par des agents qui ont travaillé jour et nuit ces derniers mois pour rétablir le courant électrique à des citoyens le plus souvent en délire.

 

Ces agents sont venus crier leur ras-le-bol devant l'insécurité qui règne au moment de leurs interventions. La semaine dernière, deux agents d'entretien dépendant de la direction de distribution Seybouse ont été séquestrés par les habitants d'une cité de la commune de Sidi Amar, distante du chef-lieu de la wilaya d'une quinzaine de kilomètres, à la suite d'une panne d'électricité qui a duré deux jours.

 

Deux autres agents ont connu le même sort à la cité des 200 logements relevant de la commune de Hdjar Diss pour des raisons identiques. L'immeuble de la direction de la distribution a été également assiégé par des citoyens en colère, devant le regard impuissant de l'ensemble du personnel qui a pris la fuite.

 

Cette situation a fait réagir le syndicat de l'entreprise qui a jugé que «séquestrer des agents dans l'exercice de leurs fonctions est un acte criminel. Il est de notre droit d'exiger la sécurité de nos agents et de refuser des missions risquées». Devant cette situation embarrassante, le wali de Annaba a convoqué une réunion d'urgence.

 

 

A. Ighil, 15 août 2012. Le Temps d’Algérie

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article