Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Le niveau de mortalité des enfants de moins de cinq ans en Algérie a été réduit de moitié passant de 55,7 pour mille naissances vivantes en 1990 à 26,8 pour mille en 2011, selon les données de l’Office national des statistiques (ONS).

Cet indicateur est passé de 55,7 pour mille naissance en 1990 à 43 pour mille en 2000, 30,8 pour mille en 2007, 29,7 pour mille en 2008, pour atteindre 27,5 pour mille en 2010 et 26,8 l’année dernière.

"Très corrélée à la mortalité infantile, la probabilité de décès entre la naissance et l’âge exact de 5 ans, a connu une diminution lente, puisqu’elle passe de 27,5 pour mille naissances en 2010 à 26,8 pour mille en 2011", commente l’ONS.

L’objectif de l’ONU, concernant la mortalité infanto-juvénile, est de réduire le taux de 1990 à l’horizon 2015 de deux tiers (2/3) pour chaque pays concerné par les OMD, soit 18,5% pour l’Algérie.

Par sexe, le taux masculin qui était de 58,2 pour mille en 1990 a chuté de moitié à 28,3 pour mille en 2011, note une publication de l’ONS obtenue par l’APS.

Quant au taux féminin, il est passé de 54,7 pour mille naissances à 25,2 pour mille (-53%), précisent les chiffres de l’organisme des statistiques dans sa publication sur la démographie algérienne en 2011.

Source APS, 27 mai 2012

                          

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article