Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

5,7 milliards de dollars provenant de l’économie algérienne prennent chaque année, en moyenne, les chemins obscurs des paradis fiscaux. Une somme près de 30 fois supérieur au chiffre fournis à la presse par « une source au ministère des Finances ». (Le Quotidien d’Oran, 1er juin 2013)

 

Le Premier ministre a dissous « discrètement », en avril dernier un corps de police dont personne ne savait l’existence. Ce Centre opérationnel d’aide à la décision (Conad), avait créé en 2003. « Cette manière de faire renvoie à la façon avec laquelle ce pays est géré, dans l’opacité. L’Algérie est gérée en dehors des dois de la République et des institutions », estime Mostefa Bouchachi, député FFS. Les Algériens, ou la plupart d’entre eux, ignoraient l’existence d’une telle structure et il n’y a pas eu de débat dans les institutions à ce sujet. Il est inacceptable que les décisions qui concernent l’Algérie et les Algériens continuent à être prises en dehors des institutions. » (El Watan, 30 mai 2013)

 

 

"Bandes d’inconnus" à Aïn Beïda 

On se rappelle qu’à l’instigation des autorités une manifestation de chômeur a été sabotée le 25 mai dernier à Aïn Beïda, (chômeur dégage !) Dans un communiqué, la ligue Laddh dénonce les agissements occultes qui complètent le dispositif sécuritaire impressionnant. «Plus grave encore, une bande d’inconnus circulant à bord de plusieurs véhicules s’en est violemment pris aux chômeurs regroupés dans un cybercafé pour préparer leur action pacifique. Les assaillants voulaient à tout prix empêcher cette manifestation». La Laddh énumère d’autres actions : des militants tabassés dont un poignardé, a été transféré à l’hôpital, tentative de violence contre, Tahar Belabbès, le coordinateur national de la CNDDC. La Laddh exige «une enquête sérieuse et indépendante pour situer les responsabilités de ceux qui appellent au meurtre, ceux qui poussent au lynchage».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article