Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Il m'a frappé puis m'a devancé chez le cadi (suite)

"Ce sont les Frères musulmans qui se sont mis en marge d’une démarche de retour à la paix et à la stabilité telle qu’elle a été proposée par l’armée. Ils ont d’emblée rejeté les appels au dialogue et à participer au gouvernement, et donc à la transition vers de nouvelles élections." (Editorial Algérie patriotique)

 

 

 

"Le pire est à craindre en Egypte"

C'est ce qu' écrit l'éditorialiste M. Saadoune dans Le Quotidien d'Oran". Il conclut : "Des images d'une réunion ou des membres de la commission mise en place pour réviser la constitution devisaient sans savoir que leurs propos passaient en direct sur une télévision donnent vraiment froid dans le dos. Ces juristes, émanation d'un seul courant et désignés après un coup de force, considèrent qu'ils sont l'Egypte. L'un d'eux expliquait benoitement que le sang qui coule fait partie des "nécessités du changement" et qu'il faut en finir, non seulement avec les frères musulmans, mais également avec les salafistes du parti Nour qui avait soutenu la feuille de route des militaires. Des hommes et des femmes «chics» mais dans une bulle qui ne connaissent pas la réalité de l'Egypte ou bien s'ils la connaissent la détestent hautainement. Quand on entend ces gens chics défendre une «saignée» nécessaire au sein du pays, on sait que le pire est a craindre".

 

 

Le secteur public peut être performant.

 

Le chiffre d’affaires de Mobilis a enregistré une hausse de 25% durant le premier semestre 2013 par rapport à la même période de 2012. Du 30 juin 2012 au 30 juin 2013, Mobilis a enregistré 837 000 nouveaux abonnés, portant à 11,4 le nombre d'usagers. A propos du 3G, «Mobilis est prêt pour cette nouvelle technologie et n’attend que le cahier des charges pour son exploitation», affirme son pdg Saad Damma.

 

 

La bonne nouvelle de Mustapha Mekideche.

Si le tourisme ne représente que 2% du PIB soit la moitié de la contribution de l’industrie qui nécessite elle même une redynamisation historiquement inédite, il emploie deux fois de gens que les hydrocarbures. La chronique de Mustapha Mekideche dans Liberté intitulée "Une vision claire mais des progrès insuffisants" est consacrée ce matin au tourisme. Un secteur " longtemps marginalisé", note Mustapha Mekideche qui conclut ses explications  par un baume au cœur pour le Jijelien :  "Mais la bonne nouvelle c’est qu’on sait ce qu’il faut faire".

Mais, il y a loin de la coupe aux lèvres disent les Français.

 

 

La Banque mondiale part en guerre contre les subventions des produits alimentaires.

Jaime Saavedra, vice-président de la Banque mondiale, citée par Liberté, s'invite au débat à la veille de la Tripartite, il reprend, mot pour mot, les propositions de l'organisation patronale FCE en préconisant "des subventions intelligentes ciblant ceux qui en ont le plus besoin et venant en complément des filets de protection sociale existants ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article