Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

 

 

 

Un câble de l'ambassade US d'Alger vers Washington relate une entrevue en date du 31 janvier 2007 entre un expert financier et l’ambassadeur Robert S. Ford :

 

«Mohamed Ghernaout nous a dit que la liquidation de Khalifa relève d’un deal entre les dirigeants algériens et le renseignement français, justement pour laisser le champ libre aux banques françaises en Algérie. Il nous a dit aussi que Khalifa est devenu trop grand en un tout petit laps de temps. Les Français, qui voulaient avoir leur part du gâteau, ont misé sur l’imprudence du playboy Abdelmoumen pour appuyer leur thèse et faire tomber la banque». Et, semble-t-il, l’analyse de Ghernaout a marqué l’Américain : «sa prophétie est devenue réalité. En ces dernières années, les banques françaises, Société Générale et BNP Paribas qui ont ouvert plus de 50 succursales en Algérie ont affiché leurs intentions à reprendre le Crédit populaire algérien (CPA), listé parmi les sociétés privatisables». (Câble publié dans Le Soir d’Algérie du 6/9/2011).

 

 

Paru sur le blog le 6 septembre 2011 sous le titre  Wikileaks et "Hizb frança"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article