Publié par Saoudi Abdelaziz

« A noter un tableau de William Wyld assez étonnant, montrant l'émigration de Juifs d'Alger vers la Palestine, alors Ottomane, car fuyant en masse l'invasion française dont ils craignaient qu'elle réduise leurs droits par rapport à ceux dont ils bénéficiaient comme dhimmi en pays musulman : j'ignorais cet épisode (je n'ai hélas pas trouvé de reproduction; si quelqu'un...) »

Le blog Lunettes rouges nous invite à une magnifique promenade illustrée qu’il conclut par ces mots : « En somme, on aurait pu avoir là une belle exposition si le sens du mot orientalisme n'avait pas été détourné. Dommage... »

 

 

Un détournement de sens : les Juifs dans l’orientalisme

 

 

 On reconnait généralement à l'intellectuel palestinien Edward Saïd le mérite d'avoir le mieux analysé l'orientalisme, au sens d'une vision de l'Orient créée par l'Occident, qui se manifesta en peinture au XIXème siècle par un intérêt fantasmé pour les cultures des pays de l'empire ottoman. L'exposition du Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme(jusqu'au 8 juillet), dont le titre "Les Juifs dans l'orientalisme" promet beaucoup, n'en tient guère les promesses (…)

 

13 avril 2012. Texte intégral : Lunettes rouges-blog

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog