Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Le 7 février 1965, le président américain Lyndon Baines Johnson prend prétexte d'un incident naval dans le golfe du Tonkin pour lancer les premiers bombardements sur le Nord-Vietnam.

Comment Johnson a pris cette décision qui est un tournant dans la deuxième guerre d'Indochine?Entre le 2 août et le 4 août 1964, deux destroyers américains, le Maddox et le Turner Joy, qui se sont aventurés dans les eaux territoriales du Nord-Vietnam, essuient des tirs de la part des Nord-Vietnamiens.

C'est du moins ce qu'affirment les services secrets de Washington. Les équipages des navires concernés nieront plus tard la réalité de cette agression.

Cet incident du golfe du Tonkin fournit au président Johnson, successeur de Kennedy, le prétexte à une intervention militaire. 

Il lance dès le 4 août les premiers raids américains sur les positions communistes au Sud-Vietnam et, le 7 août, il obtient du Congrès les pleins pouvoirs militaires pour un engagement contre le Nord-Vietnam.

Américains et Vietnamiens commencent à bombarder le Nord-Vietnam le 7 février 1965.

L'escalade atteint son maximum avec le bombardement des villes du Nord-Vietnam, à partir du 29 juin 1966. Dans le même temps, de plus en plus de soldats traversent l'océan Pacifique pour combattre dans la jungle et les rizières un ennemi insaisissable. On en arrive à compter plus de 500.000 Américains en uniforme au Sud-Vietnam.

 

Source Herodote.net

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article