Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

 

 

DR

 

 

La Commission européenne a débloqué, hier,  45 millions d'euros pour favoriser la bonne gouvernance en Algérie. Le commissaire européen chargé du dossier, Stefan Füle, propose son savoir faire et assure vouloir "soutenir l'approfondissement du processus de réformes en Algérie, notamment l'élargissement des libertés fondamentales ». M. Füle sait que ces 45 petits millions d’euros ne sont rien par rapport aux milliards générés par les contrats que rapporte la flexibilité européenne.

 

 

 

DR

 

 

 

Le même jour, les Américains affichaient la même satisfaction stratégique.

 

"Au cours des dernières années, l’Algérie a adopté des mesures afin de renforcer sa démocratie et nous nous félicitons du progrès qu’elle accomplit dans le sens des réformes démocratiques", a déclaré M. Burns lors d’un point de presse au siège de l’ambassade américaine à Alger. Il s’est félicité de la participation des Algériens lors des élections législatives du 10 mai dernier et du nombre de femmes élues lors de ce rendez-vous électoral.

 

 

 

Le 26 janvier dernier nous écrivions : « les trois piliers de l’Otan –USA, GB et France-semblent avoir opté pour le soutien à la stabilisation du système de gouvernement, au moins pour les deux ou trois années à venir, le temps de bien pomper nos réserves de devises avant le départ de Bouteflika et de renforcer leurs points d’appui. Et puis, l’Algérie reste imprévisible, wait and see commande le pragmatisme. »

 

 

 

 

 

Saoudi Abdelaziz, 7 décembre 2012

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article