Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

31 mars 1492 : après la chute de Grenade, décret d'expulsion des Juifs d'Espagne

Extrait : « Nous avons décidé d'ordonner à tous les juifs, hommes et femmes, de quitter nos royaumes et de ne jamais y retourner, à la date du 31 juillet 1492 et ne plus rentrer sous peine de mort et de confiscation de leurs biens »

Le samedi 31 mars 1492, la reine Isabelle de Castille et son mari Ferdinand d'Aragon signent l'édit de l'Alhambra par lequel ils laissent aux Juifs d'Espagne jusqu'au 31 juillet pour se convertir ou quitter le pays.  Cette explusion est un évenement important de la mémoire juive appelé en hébreu גירוש ספרד gueroush Sefarad.

 Cette décision est l’une des conséquences de la prise de Grenade, trois mois plus tôt, le 2 janvier 1492, qui met fin au dernier royaume musulman de la Péninsule ibérique, et aux droits traditionnels accordés au Juifs.

Plus d'une centaine de milliers de Juifs et de marranes (faux convertis) choisissent l'exil. Ils s'établissent dans les pays du Maghreb, à Salonique, cité grecque sous souveraineté ottomane, ou encore au Portugal voisin ou dans les États du pape, où leur sécurité est assurée. Ils restent connus sous le nom de «sépharades», mot qui désigne l'Espagne dans leur langue dérivée de l'hébreu, le ladino.

Quelques marranes du Portugal s'installeront plus tard en France dans le Bordelais (parmi eux les ancêtres de l'écrivain Montaigne, d'autres en Hollande (parmi eux les ancêtres du philosophe Spinoza). Le décret d'Isabelle et Ferdinand ne sera aboli, que quatre siècle plus tard, le 5 juin 1869, par un article de la Constitution espagnole.

Source : Herodote.net

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article