Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Djebaili Salah 1

 

 

 

 

 

Le mardi 31 mai 1994, Salah Djebaïli est tué par des terroristes à la sortie de l’USTHB. Une cérémonie en sa mémoire aura lieu demain dimanche 2 juin à 10h au niveau du rectorat de l’université de Bab-Ezzouar.

 

Salah Djebaïli, le 17 avril 1937 à Khenchela, a mené de front avec succès les carrières de scientifique et de footballeur. Salah Djebaïli débute le football à l’ES Sétif puis signe en 1955 avec le club nîmois. Ce milieu offensif gauche fait ses débuts en équipe d’Algérie le 28 février 1963 contre l’équipe tchécoslovaque, puis récidive le 4 novembre 1964 face à celle de l’Union soviétique. En 1966, il joue une saison avec le Mouloudia d’Alger puis met fin à sa carrière de footballeur.

 

Parallèlement, il mène des études brillantes à l’université de Montpellier dans le domaine de l'écologie. Après la soutenance de son doctorat de troisième cycle en 1965, il rentre en Algérie et fonde en 1974 le centre de recherche des biologiques terrestres (CRBT), dont il est le directeur de 1974 à 1989.

 

Il obtient son doctorat d'état en 1978. En plus de sa carrière de chercheur et de professeur à l'USTHB de Bab Ezzoua, il occupe de nombreux postes à responsabilités dont celui de conseiller technique au ministère de l'agriculture (1966-1969), celui de secrétaire général du comité national pour l'environnement (1973- 1978), celui de directeur de l'Institut National pour l'Agronomie, équivalent de l'INRA en France. Et… celui de directeur technique de l’équipe nationale de foot avec à la clé une sélection à la Coupe du monde, de directeur de l'ONRS (équivalent du CNRS en France), et enfin de recteur des universités d'Alger. Il est l'auteur de 25 publications nationales et communications à des colloques scientifiques internationaux.

 

Il participe avec la délégation algérienne en 1972, aux premières journées pour l'Environnement et permet avec d'autres de retenir la date du 5 juin pour célébrer annuellement ces journées. Il y défend alors un principe innovateur à l'époque : le principe de "pollueur-payeur". Il est plus tard à l'origine de la création en 1977 du ministère algérien pour l'Environnement.

 

Salah Djebaïli a joué à Nîmes Olympique de 1958 à 1966.

Salah Djebaïli a joué à Nîmes Olympique de 1958 à 1966. (© D.R)

 

Avec sa femme, originaire de Nîmes, il a quatre enfants, deux filles et deux garçons, et est grand-père de deux garçons. En hommage à sa brillante carrière au sein de l'équipe du Nîmes Olympique, une rue ("Allée Salah Djebaili") située non loin du stade des Costières porte aujourd'hui son nom.

 

Source : Wikipedia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article