Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le 25 mars 1821, en Grèce, l'archevêque de Patras donne le signal de la rébellion contre la tutelle ottomane.

En moins de dix ans mais au prix de grandes souffrances les Grecs vont obtenir l'indépendance d'une petite partie de leurs terres, incluant l'Attique (Athènes), le Péloponnèse et le sud de l'Épire. Créé le 3 février 1830, ce nouvel État aux contours indécis va dès lors se bâtir une identité nationale, notamment en cultivant le souvenir de l'Antiquité et en appelant les Grecs de la diaspora à le rejoindre.

Cet évènement révèle un tournant majeur dans la géopolitique mondiale : l’empire ottoman est frappé d’un déclin irrémédiable. La même année en juillet 1830, il perdra le contrôle de l’Algérie au profit des Français, puis il subira tout en long du 19ème siècle un affaiblissement progressif, jusqu’à sa disparition avec la Première guerre mondiale.

 

Le film des évènements

 

Après la chute de l'empire byzantin et la prise de Constantinople en 1453 par les Turcs, la bourgeoisie commerçante regroupée autour du patriarche grec de Constantinople, dans le quartier du Phanarconserve une grande influence à la cour du sultan en raison de sa richesse et de son rôle d'intermédiaire entre l'administration ottomane et les sujets chrétiens de l'empire (ils sont majoritaires dans la capitale elle-même jusqu'à la la Grande Guerre).

Ces bourgeois que l'on appelle Phanariotes obtiennent même le droit d'administrer pour leur compte les provinces roumaines semi-autonomes de Valachie et de Moldavie.

Tout autre est le sort des paysans et des villageois grecs, tant en Asie mineure qu'en Grèce continentale et dans le Péloponnèse. Ceux-là sont durement exploités par les fonctionnaires ottomans, par ailleurs incapables d'assurer la sécurité indispensable au développement économique et social.

L'insurrection décisive part du Péloponnèseet plus précisément de Patras, un grand port situé à l'ouest de la péninsule, où l'apôtre Saint André aurait été martyrisé. Elle est déclenchée par l'archevêque Germanos, le 25 mars 1821.

Les Grecs commencent par massacrer des Turcs de leur région. Et les Turcs ripostent en massacrant des Grecs d'Istamboul ! Il s'ensuit une très dure guerre. Elle est d'abord favorable aux Grecs qui s'emparent d'Athènes et des îles de la mer Égée.

Le sultan Mahmoud II, qui n'arrive pas à mettre fin à l'insurrection, fait appel à son vassal, le vice-roi d'Égypte Méhémet Ali. Celui-ci lui envoie une armée commandée par son fils Ibrahim pacha, avec une flotte formée par... des spécialistes français rescapés de l'équipée napoléonienne.

Les troupes égyptiennes occupent la Crète puis reconquièrent le Péloponnèse et assiègent Athènes. Elles remontent le long du golfe de Corinthe jusqu'à Missolonghi. Le poète anglais Lord Byron, qui fait partie des volontaires étrangers, meurt de maladie pendant le siège de la forteresse. Les défenseurs se font finalement sauter plutôt que de se rendre le 25 avril 1826. À Athènes, l'Acropole défendue par le colonel français Fabvier résiste jusqu'au 5 juin 1827.

La France, l'Angleterre et la Russiefont une offre de médiation le 6 juillet 1827 puis, les Occidentaux envoient une flotte conjointe vers le Péloponnèse. La flotte turco-égyptienne est détruite dans le golfe de Navarin.

Pendant ce temps, les troupes russes s'apprêtent à envahir le territoire ottoman...

Le sultan Mahmoud II se résigne à signer un traité à Andrinople, le 14 septembre 1829, par lequel il reconnaît à la Grèce une très large autonomie.

Quelques mois plus tard, par le protocole de Londres du 3 février 1830, il confirme l'indépendance d'une partie de la Grèce historique. Le nouvel État est limité au Péloponnèse, à la région d'Athènes et aux îles Cyclades (au total à peine 700.000 habitants, soit beaucoup moins que l'ensemble des communautés grecques dispersées dans le reste de l'empire ottoman).

Synthèse blog, Source Herodote.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article