Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

actualite2[36780]

DR-sit-in devant la direction de l’ENTMP

 

 

Des pétitions sont signées par la quasi-totalité des salariés des usines ENTMP et German, pour contrer l’affirmation des employeurs qui prétendent que «La grève est illégale » et minoritaire, prenant prétexte de l’appel à la reprise du travail lancé par le syndicat-maison. Le Quotidien d’Oran continue de suivre ce conflit du travail qui se prolonge parce que l’employeur ne veut pas prendre des engagements précis immédiats.

 

 

 

 

La grève se poursuit à l'ENMTP et German

 

 

 

 

En dépit de la pluie et du froid, les travailleurs de l'industrie mécanique de la zone industrielle de Ain-Smara, ceux de l'ENTMP comme ceux de German, ont poursuivi jeudi et pour la cinquième journée consécutive, leur grève en bloquant l'accès à l'entrée de la zone, paralysant de la sorte les unités de production des deux entreprises.

 

«RAS», nous ont déclaré les travailleurs grévistes des deux entreprises quand nous les avons contactés jeudi après-midi sur les lieux où ils tenaient leurs piquets de grève. Ceux de German ont assuré que leurs unités sont totalement paralysées depuis cinq jours. « Il n'y a personne à l'unité, même pas la standardiste», nous ont répondu les grévistes de German quand nous leur avons fait part de notre intention de nous rendre à l'unité pour contacter des responsables. Ils ont seulement signalé avoir remis àl'administration une déclaration comportant les signatures de 400 grévistes qui ont désigné leurs représentants dans les contacts avec la direction générale et pour d'éventuelles négociations.

 

 

Le matin, le DG était venu les voir pour leur dire que la grève est illégale. «Nous l'avons autorisé, lui et ses cadres dirigeants, à pénétrer à l'unité, mais il est parti sans nous répondre. Quant à notre syndicat, il est aux abonnés absents depuis le premier jour de grève et nous menons nous-mêmes la grève». Ils ont ajouté enfin avoir reçu la visite de gens du cabinet du wali. Et ces derniers n'ont fait que constater l'ampleur du mouvement de grève avant de repartir sans rien dire aux travailleurs », disent nos interlocuteurs.

L'information a été confirmée par les grévistes de l'ENMTP lesquels ont précisé que les responsables de la wilaya ont pris contact avec le président directeur général de l'entreprise qui, selon eux, leur aurait déclaré que «seule une minorité du personnel fait la grève». «Ce qui nous a poussés à notre tour à réunir les signatures de tous les grévistes, plus de 800 travailleurs, que nous avons remise aux membres de la wilaya. Nous allons nous reposer pendant le week-end et nous reviendrons aussi forts et déterminés à poursuivre le mouvement de grève jusqu'à satisfaction de nos revendications», ont dit en conclusion les grévistes.

 

 

Pour terminer nous aussi, signalons qu'à l'instar des journées précédentes, nous ne sommes pas parvenus à joindre aucun responsable des deux entreprises. Toutefois, d'anciens syndicalistes que nous avons rencontrés pensent que la semaine qui vient sera déterminante pour ces mouvements de grève.

 

A. M. 19 janvier 2013. Le Quotidien d’Oran

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article