Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Les bataillons de la Garde nationale rejoignent  les Communards

Le 18 mars 1871 le peuple parisien déclenche l’insurrection qui prendra le nom de l’assemblée élue qui la dirigea : La Commune de Paris.

La Commune de paris tiendra soixante-douze jours et va métamorphoser le paysage politique et symbolique français profondément et durablement.

Les communards, femmes et hommes, dans les conditions de leur époque, sont en effet parvenus à mettre en place une démocratie populaire et participative approfondie, tout en jetant les bases d’une république sociale véritable.

Des révoltés algériens de 1871 rencontreront en déportation les Communards, en Nouvelle Calédonie. Parmi ces Parisiens, il y avait notamment une dirigeante de la Commune, Louise Michel, qui, avant de mourir, fera un séjour en Algérie en 1904.

Ce qu'en pensait Karl Marx :

« Ce fut une révolution contre l’État lui-même, cet avorton surnaturel de la société ; ce fut la reprise par le peuple et pour le peuple de sa propre vie sociale. Ce ne fut pas une révolution faite pour transférer ce pouvoir d’une fraction des classes dominantes à une autre, mais une révolution pour briser cet horrible appareil même de la domination de classe ».

« La Commune se débarrasse totalement de la hiérarchie politique et remplace les maîtres hautains du peuple par des serviteurs toujours révocables, remplace une responsabilité illusoire par une responsabilité véritable, puisque ces mandataires agissent constamment sous le contrôle du peuple. Il sont payés comme des ouvriers qualifiés ».

 

Mis en ligne le 18 mars 2013

 

 

 

Commenter cet article