Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le 17 avril 1961, après d’intenses bombardements sur les sites stratégiques de Cuba, des mercenaires, armés et encadrés par la CIA, débarquent dans la Baie des Cochons, à l'ouest de l'île.

 Les Américains, après avoir, en janvier 1961, rompu les relations diplomatiques avec Cuba, se donnent pour objectif de renverser le régime, qui venait d’affirmer de manière irréversible son orientation anticapitaliste, C’est un soulèvement national qui accueillera les envahisseurs. La tentative échoue piteusement et 1189 assaillants furent faits prisonniers! Pour les gens de ma génération, ce fut un immense succès, qui ancrera l’admiration pour la révolution cubaine, qui s’est opposée avec succès à l’impérialisme américain.

 

Le débarquement a été minutieusement préparé

 Le 15 avril 1961, des avions américains bombardent les aéroports et aérodromes du pays, détruisant une grande partie des avions au sol (civils et militaires). L'objectif initial de la CIA est de débarquer une force de 1 400 mercenaires, qu'elle a recrutés et formés, afin qu'ils s'emparent d'une colline près de la Baie des Cochons.

Le matin du samedi 15 avril, six bombardiers américains B26 peints aux couleurs cubaines, en violation des conventions internationales, décollent du Nicaragua  et attaquent les bases aériennes de La Havane et de Santiago au sud du pays.

La plupart des appareils de l’armée cubaine, plus de nombreux avions civils sont détruits au sol. Seuls neuf appareils qui n'étaient pas au sol sont restés intacts et joueront un rôle décisif 48 heures après. Le 16 avril, lors de l'enterrement des sept victimes des bombardements, Fidel Castro, après avoir comparé le débarquement à l’attaque de Pearl Harbor, lance : « Ce que les impérialistes ne peuvent nous pardonner, c'est d'avoir fait triompher une révolution socialiste juste sous le nez des États-Unis ».

Le lendemain, le 17 avril vers 1 h 15, la brigade 2506 débarque en deux endroits, à Playa Larga et Playa Giron, c'est-à-dire au fond et à l’entrée orientale de la baie des Cochons, à 202 km au sud-est de La Havane. Au large, de nombreux cargos et autres bâtiments de guerre américains sont destinés à consolider la tête de pont. La population civile, puis les troupes de Fidel Castro et neuf avions militaires cubains (encore en état) mettent l'envahisseur en déroute et les mercenaires se rendent à l'armée cubaine le 19 avril.

176 Cubains furent tués par les mercenaires, qui ont compté 118 pertes dans leurs rangs. 1189 furent faits prisonniers. Les prisonniers n'ont connu ni torture ni exécution. La rançon s'élèvera à 20 millions de dollars en espèce et à la valeur de 50 millions en produits laitiers, aliments infantiles et tracteurs.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article