Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Le 14 juin 1830, les troupes françaises débarquent près d'Alger, présenté par l’historiographie officielle française comme « une petite expédition punitive destinée à restaurer le prestige français ». En réalité c’était  une opération d’occupation prémédité de longue date, à l’initiative de Napoléon, dès 1808. Le gouvernement qui suivra appliquera ces plans impérialistes. Le débarquement va déboucher sur une féroce conquête et une colonisation de 130 ans.

 

 

Le prétexte

 

 

En 1798, le gouvernement du Directoire achète du blé à la Régence d'Alger pour les besoins de l'expédition du général Bonaparte en Égypte. Le blé est financé par un emprunt de la France auprès de familles juives d'Alger. Celles-ci demandent une garantie du dey qui gouverne la ville. En 1827, le dey d'Alger, Hussein, frappe «du manche de son chasse-mouches» le consul de France Deval, un affairiste qui refuse non sans insolence de s'engager sur le remboursement du prêt. Six navires de guerre français rapatrient illico le consul et les ressortissants français.

 

Le gouvernement français, prétextant le refus du Dey de s’excuser, commence par tâter les défenses du port d'Alger, et organise en 1828-1829, un blocus qui s’avère inefficace.

 

Le 3 mars 1830, le roi Charles évoque pour la première fois l'idée d'une expédition destinée à obtenir réparation de la dette et détruire la base des corsaires.

 

Un mois plus tard, le 11 avril, le ministre de la Guerre est nommé «Commandant en chef de l'expédition en Afrique ». Le corps expéditionnaire est placé sous les ordres de l'amiral Duperré et du général Berthézène.

 

Le 25 mai 1830, la flotte appareille de Toulon, avec 453 navires, 83 pièces de siège, 27.000 marins et 37.000 soldats.

 

Le corps expéditionnaire applique un plan élaboré vingt ans plus tôt par... Napoléon 1er lui-même ! L'Empereur avait en effet, en mai 1808, chargé un officier du génie, le commandant Boutin, de repérer les défenses d'Alger en vue d'une conquête.

 

Le 14 juin 1830, appliquant les recommandations de Boutin, les troupes de Bourmont débarquent sur la plage de Sidi Ferruch, à 25 km d'Alger. Pendant ce temps, la flotte bombarde les défenses de la ville, en particulier la citadelle de Fort-l'Empereur…

 

 

Synthèse blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article