Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Engagée à l’initiative de Lenine le 12 mars 1921, la Nouvelle économique politique (NEP)  permettra dès 1926 à la production industrielle de dépasser de 8% le niveau d'avant guerre, tandis que la production agricole rattrape à son tour ce niveau en 1928. Combattue activement par Trostski, au nom des "grands principes". la NEP  subira un coup d’arrêt en 1928, par Staline, devenu le maître du pays. L'initiative de Lenine sera ensuite officiellement abandonnée par un décret du 6 janvier 1930. 

Introduire partiellement les normes de l’économie de marché. C’était l’option proposée par Lenine, le 21 mars 1921 au Xe congrès du Parti communiste. Moins de quatre ans après la Révolution, dans son rapport Congrès, Lénine trace un sombre bilan : 

«Les faits sont là. La Russie est menacée de famine. Tout le système du communisme de guerre est entré en collision avec les intérêts de la paysannerie (...). Nous nous sommes trop avancés dans la nationalisation du commerce et de l'industrie, dans le blocage des échanges locaux. Est-il possible de rétablir dans une certaine mesure la liberté du commerce ? Oui, c'est possible. C'est une question de mesure. Nous pouvons revenir quelque peu sur nos pas sans détruire pour cela la dictature du prolétariat.»

Liberté de commerce

En dépit de l'opposition de Trotski, Lenine réussit à faire passer ses propositions visant à accorder une plus grande marge d’initiative  aux paysans, aux commerçants et aux petits entrepreneurs. Après d'âpres discussions, les communistes adoptent le rapport de Lénine, le 16 mars 1921.

L'État reste propriétaire de la terre et des moyens de production, garde le contrôle des banques, des transports et du commerce extérieur ; il regroupe les grandes industries nationalisées au sein de trusts d'État. Mais, à côté de ce secteur étatique, la NEP autorise l'ouverture d'un secteur privé en rétablissant la liberté du commerce intérieur. Les paysans sont les premiers bénéficiaires de la réforme. La fin des réquisitions et le remplacement des impôts forcés par un impôt unique en nature, fixé chaque année, les encouragent à écouler leurs surplus. En outre, un code agraire édicté l'année suivante, permet aux communes rurales de redistribuer les terres et d'en déterminer le mode d'exploitation (location, fermage, métayage) en vue d'un rendement optimal. 

Réussite spectaculaitre

Toujours dans le dessein d'améliorer les conditions de vie de la population, le pouvoir accorde plus d'importance à la l'industrie légère, produisant des biens de consommation. Le 7 juillet 1921, les entreprises de moins de vingt ouvriers sont dénationalisées.

Le gouvernement fait appel aux capitaux privés en instaurant le 13 mars 1922 des sociétés mixtes au capital fourni pour moitié par l'État et pour moitié par des groupes occidentaux (beaucoup d'Américains y répondent favorablement). Un peu plus tard, le secteur public introduit dans les grandes usines de nouvelles normes de rémunération rompant avec  l'égalité des salaires. Le pouvoir communiste lancent des initiatives réussies en directiuon des investisseurs étrangers notamment américains, pour la reconstruction des infrastructures.

La réussite de la NEP sera spectaculaire. Le chômage est résorbé. Dès 1926, la production industrielle dépasse de 8% le niveau d'avant guerre. La production agricole rattrape à son tour ce niveau en 1928 !

 Staline-Trotski, même combat.

Trotski combat activement cette nouvelle politique économique, expliquant que le succès de la NEP favorise dans les villes et les campagnes l'avènement d'une nouvelle bourgeoisie. Trotski prépare ainsi le terrain à son rival. Staline ayant réalisé son OPA sur la direction du pays, se rallie aux partisans du retour aux « grands principes », et impose l’hégémonie totale de la bureaucratie qu’il contrôle dorénavant, sur la gestion de l'économie.  

Staline lance le 1er octobre 1928 un premier plan quinquennal (1928-1933) qui prévoit la mainmise de l'État sur toutes les activités économiques, y compris l'agriculture. C'est ainsi que doivent être collectivisées les terres sous la forme de coopératives géantes : les kolkhozes, et de grandes fermes modèles : les sovkhozes. Puis, le 6 janvier 1930, un décret officialise la fin de la NEP. 

 

Première mis en ligne le 12 mars 2013

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article