Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Gibraltar, djebel Tarik

Gibraltar, djebel Tarik

Le 11 juillet 711, au cours de la bataille de Wadi Lakka, quelques centaines de cavaliers venus du Maghreb, défont les troupes de Rodrigue, le roi wisigoth qui règne sur l'Espagne.

Cette modeste victoire aura des conséquences considérables, avec le développement, pendant près de sept siècles, d’une prestigieuse civilisation musulmane sur la plus grande partie de la péninsule ibérique.

Les Wisigoths, une tribu germaine venue d'au-delà du Rhin trois siècles plus tôt, avaient d'abord créé un royaume autour de Toulouse. Ils en avaient été chassés par Clovis et ses Francs et s'étaient dès lors repliés sur la péninsule espagnole. Au fil du temps, ils avaient fait de la péninsule un royaume chrétien relativement prospère.

Mais voilà qu'à l'aube du VIIIe siècle, Wittiza, un roi wisigoth, est démis de ses fonctions. De dépit, il appelle à l'aide un seigneur musulman du Maghreb, l'émir de Tanger Moussa ibn-Noçaïr. La chose est moins surprenante qu'il y paraît car les chrétiens d'Occident ont encore à cette époque une notion très floue de l'islam et le voient plutôt comme une secte chrétienne que comme une religion rivale.

Tariq, imaginé par Theodor Hosemann (de)
Tariq, imaginé par Theodor Hosemann 

Moussa ibn-Noçaïr ne se fait pas prier et envoie à son nouvel ami un corps d'armée berbère commandé par un jeune chef, Tariq ibn Zyad.

C'est ainsi qu'en avril 711, 6000 guerriers, essentiellement des Berbères, débarquent en Espagne. Le lieu du débarquement est un rocher qui prendra le nom de Gibraltar (d'après l'arabe «djebel al Tariq», la montagne de Tariq). Tirant parti de l'impopularité des Wisigoths et faisant peu de cas de Wittiza, les musulmans s'emparent sans difficulté d'Algésiras et s'avancent vers Cordoue et l'intérieur des terres. Ils se heurtent bientôt à l'armée du roi Rodrigue.

La rencontre est dite bataille de Wadi Lakka par les chroniqueurs arabes et bataille de Guadalete par les historiens espagnols. Mais l'incertitude plane sur sa localisation exacte. Soit sur les rives du Guadalete, un fleuve qui se jette dans la baie de Cadix, soit sur celles du fleuve Guadarranque, soit encore sur les bords de la lagune La janda, traversée par la rivière Barbate.

 Bien que les Wisigoths soient très supérieurs en nombre aux envahisseurs, la victoire revient à ces derniers suite à la trahison des deux frères de Wittiza. Le roi Rodrigue périt dans l'affrontement.

Tariq n'a plus beaucoup de mal à s'emparer des villes méridionales, Cordoue, Séville, Grenade... Il est rapidement rejoint par l'émir Moussa, désireux de s'approprier le festin. Les vainqueurs soumettent rapidement la plus grande partie de l'Espagne. En quelques années, la résistance chrétienne est balayée. Elle ne subsiste que dans quelques vallées isolées de la chaîne cantabrique, à l'extrême nord de la péninsule.

Source : Herodote.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article