Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Le 10 décembre 1901, le roi de Suède et le Parlement de Norvège décernent les cinq premiers prix de la fondation Nobel. Au roi revient l'attribution des Prix Nobel de physique, de chimie, de médecine et de littérature ; au Parlement l'attribution du Prix Nobel de la paix. Ces cinq Prix annuels résultent de la volonté posthume d'Alfred Nobel (1833-1896).

 

Aventurier et philanthrope

 

Alfred Nobel est né à Stockholm dans le ménage d'un aventurier qui fabrique et vend des explosifs et des bateaux de guerre.

Lui-même crée sa propre usine de nitroglycérine. Mais un accident survient le 3 septembre 1864 au cours duquel meurent quatre ouvriers et le jeune frère d'Alfred Nobel.

Trois ans plus tard, l'industriel met au point la dynamite. Cette substance explosive est fabriquée avec de la nitroglycérine mélangée à une variété d'argile dite «kieselguhr»(un silicate d'alumine). L'ensemble a l'aspect d'une pâte moulée en forme de rouleau entouré de papier et offre l'avantage d'être assez stable.

Alfred Nobel l'applique aux travaux de génie civil (creusement de tunnels). Il y voit aussi un antidote à la guerre : il pense que celle-ci deviendra impossible du fait de l'extrême dangerosité de l'explosif !...

En attendant, la dynamite rend son inventeur immensément riche. Célibataire et coureur de jupons, le Suédois s'installe à Paris, dans un hôtel particulier de l'avenue Malakoff.

Par son testament du 27 novembre 1895, il réserve un capital de 32 millions de couronnes suédoises à une fondation, à charge pour elle d'en reverser les revenus annuels aux personnes qui, au cours de l'année écoulée, auront rendu de grands services à l'humanité. C'est ainsi que sont créés les cinq Prix Nobel. Le premier Prix Nobel de littérature est attribué au Français Sully Prudhomme, bien oublié depuis.

En 1969, en pleine euphorie économique, un groupement d'institutions financières crée un Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel. Ce prix sera surnommé abusivement «prix Nobel d'économie».

 

Affaire de coeur

 

La tradition prétend qu'Alfred Nobel aurait refusé d'honorer les mathématiques pour éviter que le prix revienne un jour à Gosta Magnus Mittag-Leffler, un mathématicien qui lui avait volé le coeur de sa maîtresse Sophie Hess :-)

Les mathématiciens se consolent avec la médaille Fields, créée en 1936 à Toronto à l'initiative du professeur John Charles Fields. Cette médaille récompense de jeunes chercheurs tous les 4 ans. Elle est tout aussi prestigieuse qu'un Nobel mais beaucoup moins dotée (chaque lauréat reçoit moins de... 1500 euros).

 

André Larané, lien : Herodote.net

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article