Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

...Maamar Farah chroniqueur du Soir d'Algérie, Hassane Ouali, éditorialiste de Liberté, Abed Charef, journaliste indépendant.

 

RCD, dis merci à l'administration !

« Il semble qu'il y ait eu méprise. L'administration n'a pas interdit la tenue de la réunion du RCD dans un but politique! C'est par mesure de sécurité sanitaire que l'administration a refusé l'organisation de cette réunion. Admirable administration qui pense à la santé des Algériens, même ceux de l'opposition !
Dommage qu'elle n'a pas eu la même vigilance le jour où FLN et RND se réunissaient dans un chaos indescriptible et en pleine crise de coronavirus ! Administration, que t'ont fait les partis de la coalition pour les exposer au danger ? « 
Maamar Farah. Le Soir d’Algérie

Hamrouche doit être écouté

« L’ancien chef de gouvernement n’est pas un homme bavard, jamais en retrait de la vie politique. Et quand il prend la parole publiquement, c’est signe que le moment est tout sauf rassurant. Sans compromis préalable et faute d’adhésion libre, toute démarche politique est vouée à l’échec. Elle le sera encore davantage tant que les libertés ne sont pas garanties. Les divergences politiques et culturelles sont le substrat de toute construction démocratique.

Leur négation fera fatalement le lit de dérives autoritaires.  “Une ‘démocratie’ non structurée, sans ancrage, sans l’autorité de l’État national et ses remparts de contre-pouvoir et sans forces politiques organisées et responsables est une voie garantie pour des exclusions, des désordres et des violences”, prévient encore l’ancien chef de file des réformateurs.

Le changement tant attendu ne peut se traduire si la dynamique d’en bas ne rencontre pas un mouvement d’en haut. Quelle que soit sa noblesse, la fin peut bien être contaminée par la nature des moyens utilisés et la méthode employée. Le système doit non seulement écouter les “conseils de son fils”, mais en tenir compte impérativement. Hassane Ouali Liberté

Et si la Covid-19 provoquait une baisse de la mortalité ?

C'est une vraie curiosité: la Covid-19 pourrait, sur une année, provoquer une baisse de la mortalité globale !
La raison en est simple. La pandémie a poussé à un changement de mode de vie, à une prise en charge plus sérieuse des personnes fragiles, à une amélioration remarquable de l'hygiène de vie, à un débat très poussé sur la santé, à l'émergence de nouvelles règles d'hygiène, à l'adoption de comportements nouveaux dans la vie sociale, avec une amélioration remarquable de l'hygiène. Dans mon quartier, la Covid-19 a obligé la municipalité à éliminer deux hideuses décharges qui accueillaient le visiteur à l'entrée du quartier, à établir un service de ramassage des ordures correct; en parallèle, des jeunes ont planté des arbres à plusieurs endroits, ils ont établi de nouveaux codes de cohabitation, et des pratiques contestables ont disparu.

Pour beaucoup de gens autour de moi, la Covid-19 a provoqué un bouleversement du mode de vie: les gens sont plus regardants sur l'hygiène et l'hygiène de vie, l'alimentation, le suivi médical. Il y'a, en parallèle, une évolution des rapports sociaux, sur laquelle je n'ai pas encore un avis définitif. Il y'a moins de contact direct, moins de lien, mais plus de solidarité, plus d'efficacité, me semble-t-il.
Selon un ami médecin, le nombre de décès dus à la Covid-19 en Algérie pourrait être inférieur à la baisse du nombre de décès causés par les accidents de la route !
Abed Charef. Facebook

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article