Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Fernand Galinari, « l’Algérien issu de l'émigration », raconte l’histoire de sa famille.

« Une famille d’Algériens d’origine européenne (1870-1993) » est publié par les Editions Qatifa. Le livre est préfacé par Aliki et Sadek Hadjerès. L’auteur, Fernand Galinari, est décédé en mars dernier.

Le journaliste écrivain Arezki Metref a présenté cet essai autobiographique sur sa page Facebook.

« Un bouquin qu’on attend car il apporte quelque chose ! 

Il ajoute à l’étoffe de l’algérianité un fait emblématique en rappelant qu’il y a des « européens » qui ont combattu pour l’indépendance et qui sont aussi algériens que vous et moi, sinon plus.

En ces heures où le paradigme arabo-musulman se sent pousser des ailes pour exclure tant et plus, c’est une réparation de l’histoire que de rappeler l’histoire d’une famille comme les Gallinari.

Arrivée dans les soutes de la colonisation en 1870 venant d’Italie, la famille Gallinari s’enracine en Algérie. Elle devient algérienne, se bat contre la colonisation, pour l’Indépendance du pays. Elle donne plusieurs générations de militants communistes trempés, qui avaient animé la célèbre section du Pca de Bab El Oued.

L’histoire est racontée par Fernand Gallinari. Né en 1940 à Alger, il décède en France en mars dernier, peu avant la parution de son livre. Fernand Gallinari fait une formation d’ingénieur en France, comme pas mal d’étudiants algériens ; Il travaille pour les gros mastodontes de l’économie algérienne, Sonatrach et SNS, les défenseurs de la souveraineté économique nationale.

Même s’il est né en Algérie et que sa famille et lui ont combattu en Algériens pour l’indépendance du pays, il fallut qu’il demande la…. nationalité algérienne. Il a enseigné à l’université, à Alger et à Montpellier. Fils de militants communistes, il s’engage dans le PAGS (issu du PCA) dès son plus jeune âge. Il se caractérisait par cette formule succulente : "Algérien issu de l'émigration".
Bravo aux nouvelles éditions Qatifa, qui sortent de l’ombre des expériences édifiantes comme celle-là. Un livre à lire et un éditeur à soutenir. »

 

Fernand Gallinari, 1940-2020.

"J’ai l’invraisemblable prétention d’avoir vécu une vie de précurseur. D’abord en tant que membre d’une communauté qui aurait pu se fondre avec une autre ou, au moins et dans une première étape, constituer avec celle-ci un ensemble harmonieux. Si la chose a été impossible au niveau des communautés, je l’ai tenté et réussi au niveau familial, pour mes enfants, mon épouse et moi."

 

Pour acheter le livre sur le site des Editions Qatifa, voici le lien :
https://www.editions-qatifa.com/

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article