Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

L’éditorial d’août 2020 de l'organe central de l'ANP est intitulé Des positions constantes.

Extraits

« Il n’est pas exagéré de dire que la situation en Libye laisse présager de graves répercussions sur les pays de la région et qu’il est de toute urgence nécessaire de trouver une issue pacifique la crise avant qu’il ne soit trop tard. Dans un de ses entretiens avec les représentants de la presse, le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdemadjid Tebboune, a résumé la situation que traverse ce pays frère, en affirmant que la Libye se retrouve aujourd’hui dans une situation comparable à celle que connaît la Syrie, du fait de la multiplication des ingérences étrangères. La situation inédite qui prévaut actuellement sur le terrain est autrement plus dangereuse que ne peuvent l’imaginer certains, si l’on sait que les effets d’une guerre par procuration dont certaines parties planifient l’exécution en Libye aura inévitablement des répercussions sur les pays de la région.

Plus grave encore, armer les tribus libyennes, comme le projettent certains, fera de ce pays frère, comme l’a affirmé le président de la République, en une «nouvelle Somalie». La position de l’Algérie vis-à-vis de la crise libyenne repose sur des principes immuables qui guident sa diplomatie, le recours au dialogue et à la négociation pour la résolution pacifique des conflits et des différends, loin du langage des armes et de l’ingérence étrangère.

En effet, l’évolution de la situation en Libye peut être source de défis et de menaces sur notre sécurité nationale, ce que traduisent les propos du président de la République lorsqu’il affirme que la sécurité de la Libye participe de la sécurité de l’Algérie. De plus, l’attachement de notre pays à se tenir à équidistance des deux parties libyennes dans le conflit qui les oppose, est le reflet de la constance de ses principes et de sa détermination à trouver une solution pacifique qui sera dans l’intérêt du peuple libyen et rien d’autre.

Sur cette base, l’Algérie, qui partage avec la Libye environs un millier de kilomètres de frontières terrestres communes et, compte tenu des liens historiques qui unissent les deux peuples, est pleinement convaincue que tout ce qui pourrait porter atteinte à la Libye affectera également l’Algérie. Aussi, l’instauration de la paix et de la stabilité en Libye est dans l’intérêt de tous, voilà pourquoi notre pays n’a de cesse d’appeler avec insistance à l’intensification des efforts en vue de trouver, dans les plus brefs délais, une solution politique à la crise comme seul moyen de mettre un terme à l’effusion du sang de nos frères.

Au regard de ces données et de bien d’autres, l’Armée nationale populaire place la préservation de l’intégrité du territoire national et la protection des frontières nationales en tête de ses préoccupations. A cet effet, elle œuvre inlassablement et de manière continue au développement du corps de bataille, se tient en permanence au plus haut niveau de vigilance et de préparation, comme le démontrent les exercices démonstratifs avec tirs réels, exécutés avec succès par ses unités de combat, en particulier celles déployées le long de nos frontières, constituant ainsi un barrage infranchissable, faisant échec à toute menace (…).

Source : El Djeich

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article