Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

CONSTRUISONS LA SOLIDARITE AVEC LES TRAVAILLEURS EN LUTTE !

Par Parti Socialiste des Travailleurs
Section de Bejaia, 28 juillet 2020

Tandis que le covid-19 a contraint le hirak a une pause de plusieurs mois et fait planer sur la population le sinistre de la mort dans ce désert médical, les travailleurs astreints à la poursuite des activités de production et service vivent avec l’angoisse de la contamination, de la perte de salaire et d’emploi. Le personnel de santé qui est en première ligne est excédé par l’énormité de la tâche et l’absence de moyens.
Le pouvoir qui a planifié la casse du système public de santé pour le privatiser, opte pour la répression pour confiner, museler et immobiliser la société.

De Numilog Béjaia à Samha Brandt Sétif, de la sonelgaz à l’EPB, de l’ENEL Azazga à l’Etusa Alger en passant par la briqueterie de fréha et la laiteie de Beni tamou à Blida et la liste est longue, les travailleurs se mobilisent pour faire valoir leurs droits socio-professionnels et leurs droits démocratiques. Les causes sont partout les mêmes, salaires, primes, conditions de travail, mauvaises gestion, préservation de l’emploi et reconnaissance syndicale ; en somme les intérêts légitimes des travailleurs.

Du patron privé au patron public les réponses se rejoignent. Elles vont du licenciement au pourrissement. Un consensus semble établi en haut lieu entre le pouvoir illégitime de Tebboune et le patronat pour faire subir une défaite aux travailleurs et à travers eux endiguer la reprise du hirak.

L’attitude de l’inspection du travail face au problème des travailleurs de numilog et de samha Brandt nous instruit à ne pas avoir d’illusion ni dans cette institution sensée défendre le droit des travailleurs ni dans la justice. L’employeur est toujours le premier à enfreindre la loi et c’est toujours lui qui a le dernier mot. Dans ces conditions, Il convient d’opposer la légitimité à la légalité.

Ce qui se passe aujourd’hui avec les travailleurs et plus généralement avec les détentions et condamnations arbitraires de militants dans le cadre du hirak doit nous édifier sur le fait que la justice est en réalité au service des plus forts. Pour faire valoir nos droits démocratiques et sociaux nous devons construire la convergence des luttes sociales et populaires qui feront notre force.

Le PST dénonce l’harcèlement et les poursuites judiciaires des syndicalistes du SNAPAP/CGATA et leur exprime sa totale solidarité.

Le PST appelle à la construction d’un front social pour la défense des droits sociaux et démocratiques des travailleurs et des masses populaires.
Béjaia, le 28/07/2020

Source : Facebook

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article