Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Par Ryad Hamadi 12 juillet 2020

Le FFS a décidé de remette sur le tapis le projet de la « reconstruction du consensus national », qui a été abandonné par l’ancienne instance présidentielle au profit du Pacte de l’alternative démocratique (PAD).

« L’instance présidentielle remettra au centre de notre action les résolutions du 5e congrès qui s’imposent à tous jusqu’au 6e congrès, notamment la reconstruction du consensus national », note un communiqué de la nouvelle instance présidentielle élue vendredi à l’issue de la tenue du congrès extraordinaire du parti. « L’Instance présidentielle tient à réaffirmer que le FFS est toujours ouvert à un dialogue sincère, transparent et inclusif avec tous les acteurs politiques et de la société civile sans exclusive, pour le règlement de la crise nationale multidimensionnelle », précise le texte.

Cheval de bataille du parti depuis le cinquième congrès tenu en 2013, l’idée de la reconstruction du consensus national s’est heurtée à plusieurs obstacles et n’a pas pu aboutir.

L’un des membres de l’ancienne instance présidentielle, Ali Laskri en l’occurrence, avait accusé un moment le pouvoir d’avoir entravé cette démarche du parti. Et dans la foulée du mouvement populaire, le FFS a décidé de rejoindre le PAD, ce qui n’a pas manqué de provoquer des divergences et des divisions au sein du parti.

Outre la reconstruction du consensus national, la nouvelle direction se fixe comme objectif de rassembler le parti en perspective du congrès ordinaire qui aura lieu en 2021.

« Nous mesurons la responsabilité qui est la nôtre dans un moment décisif de l’histoire de notre pays », affirme l’instance présidentielle, en affirmant sa « détermination à poursuivre cette dynamique de rassemblement dans la préparation du prochain congrès national ordinaire unitaire car le parti n’est fort que lorsqu’il est uni et que la démarche inclusive est l’unique voie pour rassembler le parti ».

Source : TSA-Algérie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article