Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Par Chawki Ammari, 01 avril 2020

On n’aime pas l’Amérique, arrogante, faiseuse de guerres et de krachs mondiaux, productrice d’OGM et de pesticides, obèse et tueuse d’abeilles.

D’ailleurs, Trump, qui annonçait que l’Amérique serait le seul pays à ne pas être touché par le coronavirus, a dû rapidement déchanter et tenter d’acheter un laboratoire allemand pour avoir l’exclusivité d’un vaccin contre le Covid-19 pour les seuls Américains. Selon les médias américains, le Président aurait proféré 16 000 mensonges depuis son investiture il y a 3 ans, preuve qu’ils savent compter. Pour les Italiens par contre, ils ont dû compter sur les Cubains, sous embargo US depuis 60 ans, pour leur venir en aide.

Tout comme les Russes, sous le coup de multiples sanctions internationales, accourus pour aider les pays touchés, ou encore le milliardaire chinois Jack Ma qui va livrer 20 000 kits de tests et 100 000 masques à chaque pays africain. C’est le paradoxe : les autocraties sont saluées pour leur générosité et les démocraties condamnables pour leur individualisme. Ainsi, le vol par les Tchèques de matériel destiné à l’Italie ou le refus par la Pologne de laisser un avion cargo russe traverser son espace aérien pour livrer du matériel médical, est-il possible d’avoir les deux, humanisme et libertés ?

Au vu de ce qui se passe, il semble que non et l’Algérie, plus proche de la générosité internationale et de l’entraide entre voisins, semble condamnée à réprimer sa population qui, elle-même, préfère aussi Poutine à Trump, Xi Jinping à Macron et les Cubains aux Belges, comptant de façon morbide, avec un rictus sous le masque de protection, combien d’Américains meurent chaque jour.

Les Algériens aimant dater les années en fonction de ce qui y est arrivé, après 3am echarr, 3am typhus, 3am el ta3oune (la peste), 2020 sera 3am el virus pour les générations futures, ou celui du déclin de l’Amérique et des derniers pharaons de la planète. Pour ceux qui savent, c’est assurément un signe de l’Heure. Quelle heure ? L’heure de la fin bien sûr.

Source : El Watan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article