Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

(Ancien conseiller à la sécurité nationale de présidents américains).

Alors que les principales puissances mondiales, l’Europe et les USA, ont raté le coche et n’arrivent pas à cacher leur impuissance, le vieux conseiller en stratégie regrette la réactivation du rôle des Etats nationaux pour faire face à la pandémie. Kissinger met en garde : « La pandémie a donné lieu à un anachronisme, faisant renaître la ville fortifiée à une époque où la prospérité dépend des échanges mondiaux et de la libre circulation des individus ». (NB. La « ville fortifiée » c’est l’Etat-nation qui défend ses habitants…)

Il martèle : « Aucun pays, pas même les Etats-Unis, ne peut vaincre le virus sur la base d’un effort purement national ». Il appelle à « une vision et un programme communs sur le plan mondial".

Il s’agit pour l'avenir d’«assurer la transition vers le nouvel ordre de l'après-coronavirus», et de «préserver les principes de l’ordre libéral international».

Texte intégral : L’Opinion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article