Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Même un ministre de Tebboune peut dire (une partie) de la vérité

Par Yassine Temlali, 4 mars 2020

 

« Chitour déclare que le niveau des professeurs est nul ». Ne faites pas attention à ce genre de titre mensonger. Voilà ce qu’a déclaré Chamseddine Chitour devant les députés (je traduis) : « Nous avons créé des universités : quelle est la proportion de professeurs au sein de leur encadrement ? Zéro. Cela veut dire que le [leur] niveau est égal à zéro ! »

التصريح الكامل لوزير التعليم العالي

التصريح الكامل لوزير التعليم العالي


C’est ce qu’a dit Chamseddine Chitour, et il parlait de nombre d’universités sous-encadrées ; il n’a à aucun moment déclaré que les enseignants algériens étaient « nuls ».

Qu’y a-t-il de scandaleux à déclarer que beaucoup d’universités sont sous-encadrées ? Rien. Ce n’est un secret pour personne que l’encadrement de rang professoral n’est pas équitablement réparti entre les universités algériennes (le sera-t-il jamais ?).

Il faut arrêter de se scandaliser de tout et de rien, par simple habitude. Même un ministre d’Abdelmadjid Tebboune peut dire (une partie de) la vérité.

Depuis le 22 février 2019, on n’arrête pas de crier « Khlitou lblad ! », mais dès que quelqu’un reconnaît que tel ou tel secteur est en ruine, il est cloué au pilori. Chghol « lblad » c’est tout en même temps et rien en particulier ?

Tous les Algériens sont d’accord, depuis Mohamed Boudiaf, que « l’école algérienne est sinistrée ». Arrêtons de penser que « l’Algérie ne manque pas de compétences » et que « son problème est la mauvaise gestion » et uniquement la mauvaise gestion. C’est faux. Une « école sinistrée » depuis au moins 30 ans peut-elle produire des compétences en nombre suffisant?

Et pour éviter les polémiques inutiles, ce que je dis ne signifie pas qu’il n’y a pas, en Algérie, d’enseignants compétents, de médecins compétents, de fonctionnaires compétents. Cela signifie seulement que leur nombre est inférieur à ce qu’il devrait être et n’est pas proportionnel aux (immenses) besoins du pays.

Source : Radiom-info

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article