Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Gare routière de Jijel. Photo DR

Gare routière de Jijel. Photo DR

«Nous appelons le ministre des Transports à revoir sa copie et à prendre attache avec les gens du métier.»

Lignes de transport longue distance à Jijel. Les conducteurs de bus en grève ouverte

Par Fodil S. 17 février 2019

Les conducteurs de bus de transport des passagers sur les lignes longue distance à Jijel observent, depuis vendredi après-midi, une grève pour dénoncer les mesures prises par les pouvoirs publics et contre le qualificatif de «terrorisme routier» qu’on leur colle.

Le durcissement des sanctions pour lutter contre les accidents impliquant les bus est mal perçu par les grévistes, qui se voient ainsi être les dindons de la farce. Ainsi, les lignes de plus de 600 km sont paralysées alors qu’une solidarité est venue des chauffeurs des lignes Jijel-Alger ainsi que, depuis hier, de ceux de la ligne Jijel-Constantine.

Rencontrés hier, à la gare intermodale de l’entrée est de Jijel, nos interlocuteurs nous diront : «Nous appelons le ministre des Transports à revoir sa copie et de prendre attache avec les gens du métier.» Ils s’interrogent sur le taux des décès imputables aux accidents impliquant les transporteurs de passagers par rapport au total des morts ? Ils ont estimé qu’il est anormal qu’on avance que la responsabilité n’incombe qu’aux conducteurs.

Qu’en est-il de la qualité des bus et de la pièce détachée que l’Etat autorise de passer dans les ports. Ils ont soulevé aussi la qualité des routes et la responsabilité des services des travaux publics. Ils ont dit accepter les lois, mais demandent aussi que leurs droits soient garantis.

Ils se sont dits étonnés qu’on les oblige à porter un badge, alors que personne n’estime nécessaire que le numéro de sécurité sociale y soit porté pour s’assurer que le conducteur est déclaré.

Le directeur de l’unité Sogral, Belkacem Gouasmia, qui assure la gestion de cette gare routière, nous dira que seules les lignes de plus 600 km sont touchées par cette grève, ajoutant que la situation est normale pour les autres lignes.

Néanmoins, il affirmera que les conducteurs assurant celles d’Alger et de Constantine se sont solidarisés avec les grévistes depuis le début de semaine.

Source: El Watan

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article