Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Politique sociale du gouvernement. Constat réaliste, promesses ambitieuses et ... attentisme

Après avoir rappelé les engagement électoraux du président Tebboune, le Premier ministre Abdelaziz Djerad prévient : "Cet immense projet nécessite des délais raisonnables". Les "urgences" ce sont en effet "l’amélioration des conditions de vie des citoyens, la préservation de leur pouvoir d’achat et la réalisation d’un programme ambitieux de logements ».

Dans l'immédiat la seule mesure concrète annoncé par le Conseil des ministres est « une suppression de l’imposition des faibles revenus". Sans précision. Pour le reste, il appelle à « la contribution et l’implication des partenaires sociaux».

Le "volet social".

« Dans ce domaine, les objectifs sont multiples et visent l’amélioration des conditions de vie des citoyens, la préservation de leur pouvoir d’achat et la réalisation d’un programme ambitieux de logements », a souligné Abdelaziz Djerad.

Le Premier ministre a affirmé que le gouvernement « s’attelle d’ores et déjà à l’élaboration d’un plan d’action qui lui permettra de mettre en œuvre les mesures de nature à prendre en charge les principales préoccupations et les différentes attentes des citoyens ».

Dans ce contexte particulier et avant même de présenter le plan d’action en cours d’élaboration devant le Parlement, le gouvernement « entend entamer une nouvelle ère basée sur le dialogue et la concertation avec l’ensemble des acteurs politiques, sociaux et économiques, dans un esprit de participation et de partenariat », a-t-il précisé.

Dans cet esprit, note le Premier ministre, le gouvernement « fait appel aux partenaires sociaux pour prendre part aux échanges qui seront lancés incessamment par tous les secteurs d’activités, afin de réunir les conditions optimales pour la mise en route des fondements d’une Algérie nouvelle et la concrétisation, jour après jour, des engagements pris par M. le président de la République et dont le Gouvernement s’attelle à mettre en place les instruments nécessaires ».(...)

Le Premier ministre a souligné l’engagement du Gouvernement à « faire preuve d’une écoute attentive aux aspirations sociales portées par les partenaires sociaux et de rétablir la confiance, en étant rassuré du degré de maturité dont ils ont fait preuve jusqu’à présent face à la situation vécue par notre pays ». TSA-Algérie

Pouvoir d'achat

"Le Conseil des ministres propose, dans un premier jet, « une augmentation du pouvoir d’achat » avec « une suppression de l’imposition des faibles revenus ». Le communiqué n’en dira pas plus, mais nous croyons savoir que la suppression de l’impôt vise celui de l’IRG, impôt sur le revenu global, une défalcation à la source qui handicape sérieusement, non seulement les faibles revenus mais aussi ceux jugés « décents ». Une suppression d’un impôt jugé inique et injuste, surtout envers les retraités qui se voient… imposés un impôt sur le revenu de leur… pension. La somme de 35 000 dinars serait pressentie pour être celle par laquelle commencera la « fourchette » IRG, alors que l’impôt en question ne concernait que les salaires au-dessus du SNMG, c’est-à-dire 18 000 DA".
Reporters-dz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article