Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Par Malika Ziri Abdelaziz, 15 janvier 2020

Le Hiraq, c'est le peuple et l'Histoire. Et les peuples font l'histoire. En avançant, en reculant, en trébuchant.. Malgré tout ce qui lui tombe dessus, le Hiraq ne s'est pas dissous, ni dans les manœuvres du régime pour se restaurer, ni dans les récupérations partisanes, ethniques, claniques, ni dans le défaitisme que lui suggèrent pas mal d'intellectuels donneurs de leçons.

 

Tant qu'il en est ainsi, tout demeure possible, le mieux bien plus encore que le pire. Et ce pire, s'il advient, viendra du régime car, hélas pour lui, pour le moment, sa restauration même par de beaux gestes, n'est pas populaire, n'a pas d'ancrage populaire.

Le Hiraq de Didouche Mourad et des classes moyennes supérieures, en particulier celles qui faisaient beau et moderne, a fait un abandon de terrain, bien que globalement, ces catégories n'aient pas pris part aux élections du 12/12. Il me reste suffisamment de culture marxiste pour me rappeler que c'est là leur comportement politique ordinaire.

Leur vide, comme par hasard, est rempli par une visibilité très mise en scène des islamistes, des softs au lumpen des "Harrachias". Des extrêmes kabyles ont pété les plombs, et de la provocation à l'autosatisfaction, ils donnent à croire et à voir une domination kabyliste du Hiraq, à partir des lieux précis couverts par les médias et Facebook, la Grande Poste, le tronçon face à la descente de la Fac et la station d'autobus... Et ils démarrent et finissent hors horaires du Hiraq canonique. Etc. Etc.

Par contre, le peuple des quartiers populaires, de l'ouest par Bab el Oued, Tafoura, de l'est par 1er Mai et Hassiba est très mobilisé et ne donne pas du tout l'impression de vouloir se dissoudre et reculer. Maintenant, qu'il y ait des collaborateurs style Belhimeur n'est pas un plus de légitimité du régime. C'est sa tare fondamentale quand la souveraineté populaire est depuis des mois une revendication massive. Maintenant, si en ayant choisi leur camp, ces personnes peuvent malgré tout gérer un peu mieux les réponses aux problèmes des gens et du pays, c'est tant mieux, tout en n'étant pas la solution".

Source : Facebook

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article